Mondial de foot féminin des moins de 20 ans : "Je pense qu'il y a très peu de gens qui sont au courant", déplore une joueuse parisienne

L\'équipe de France de football féminin des moins de 20 ans contre la Corée du Nord en quart de finale du Mondial le 16 août 2018.
L'équipe de France de football féminin des moins de 20 ans contre la Corée du Nord en quart de finale du Mondial le 16 août 2018. (FRED TANNEAU / AFP)

La compétition a lieu en ce moment en France, et les Bleuettes jouent lundi 20 août pour une place en finale.

Les Bleuettes affrontent l'Espagne lundi 20 août pour une place en finale de la Coupe du monde de football féminin des moins de 20 ans. La compétition sera suivie de près par les joueuses du Viking Club de Paris, un club de foot en salle. Léa Travert, vice-capitaine, est admirative du parcours des Bleuettes. "C'est vraiment une équipe jeune, qui a beaucoup de talent, beaucoup d'avenir, assure-t-elle, c'est sûrement des joueuses qu'on retrouvera en équipe de France senior."

Bien que cette Coupe du monde des moins de 20 ans ait lieu en France, Léa regrette le peu d'exposition médiatique de la compétition, et du football féminin en général. "En tant que joueuse, c'est compliqué", confie-t-elle. "La Coupe du monde féminine des moins de 20 ans, et la Coupe du monde féminine qui aura lieu en 2019, je pense qu'il y a très peu de gens qui sont au courant. C'est un peu frustrant."

Le Viking Club de Paris se fixe aussi comme objectif de mettre en valeur le football féminin. Son président, Gustave Tollgerdt, a un petit message pour la Fédération française de football, qui a perçu 32 millions d'euros après la victoire des hommes en Coupe du monde, en juillet dernier. "Il me semble qu'on a gagné un gros chèque de la Fifa, explique-t-il, pourquoi pas investir pour ouvrir des nouvelles portes, et faire quelque chose de différent ? Je pense que ça contribuerait à améliorer le niveau de l'équipe féminine de football."

Vous êtes à nouveau en ligne