Mondial 2019 : les Néerlandaises rejoignent les Américaines en finale, après avoir battu les Suédoises (1-0)

La Néerlandaise Jackie Groenen célèbre son but en demi-finale de la Coupe du monde féminine de football, face à la Suède, mercredi 3 juillet, à Lyon. 
La Néerlandaise Jackie Groenen célèbre son but en demi-finale de la Coupe du monde féminine de football, face à la Suède, mercredi 3 juillet, à Lyon.  (FRANCK FIFE / AFP)

Jackie Groenen a marqué l'unique but de cette renconre à la 99e minute, offrant à son équipe une place en finale. 

Un match long. Parce qu'il s'est achevé par des prolongations, mais aussi parce qu'aucune des deux équipes n'a su rythmer la rencontre. A l'issue d'une demi-finale sans éclat, les joueuses du Pays-Bas se sont imposées contre les Suédoises, 1 but à 0. Un but marqué à la 99e minute par Jackie Groenen. Bénéficiant d'un bon ballon aux 20 mètres, axe droit, elle a décoché une frappe idéalement croisée du pied droit à ras de terre, poussant Lindahl à s'incliner sur ce tir décisif.

Les Oranje rejoignent ainsi les Etats-Unis en finale de la Coupe du monde féminine de football, dimanche, à Lyon. Il s'agit de la première finale pour cette équipe des Pays-Bas, qui auront la lourde tâche d'affronter les tenantes du titre.  

Une belle performance de la gardienne néerlandaise 

Seule la gardienne néerlandaise Sari Van Veenendaal s'est distinguée en repoussant les rares actions dangereuses des Suédoises, notamment un ballon à bout portant de Lina Hurtig.

A la pause, Lieke Martens, l'attaquante vedette des Néerlandaises, blessée de longue date à un orteil, a dû céder sa place à Jill Roord.

Sans trop d'éclat, la deuxième période s'est doucement animée. Grâce aux Suédoises d'abord et une balle de Nilla Fischer, repoussée sur son poteau par la gardienne Van Veenendaal, décidément précieuse (56e).

Puis côté néerlandais avec un corner puis une tête de Vivianne Miedema, déviée par Hedvig Lindahl sur sa barre (64e). Ce match aura au moins permis de confirmer les progrès réalisés par les gardiennes ces dernières années, elles qui furent longtemps présentées comme le talon d'Achille du football féminin.

L'entrée de la Lyonnaise Shanice Van de Sanden (70e) a apporté de la vitesse côté droit, mais là encore, l'ailière a vu sa frappe repoussée par Lindahl (90e).

Vous êtes à nouveau en ligne