DIRECT. Mondial 2019 : les Etats-Unis restent sur le toit du monde en battant les Pays-Bas (2-0) en finale

L\'Américaine Megan Rapinoe, le 7 juillet 2019, en ouvrant le score face aux Pays-Bas lors de la finale de la Coupe du monde féminine de football à Lyon (Rhône).
L'Américaine Megan Rapinoe, le 7 juillet 2019, en ouvrant le score face aux Pays-Bas lors de la finale de la Coupe du monde féminine de football à Lyon (Rhône). (FRANCK FIFE / AFP)

Les Américaines ont remporté leur quatrième titre mondial, dimanche, sur la pelouse du Groupama Stadium de Lyon. Les Néerlandaises, qui disputaient leur toute première finale, ont craqué à l'heure de jeu.

La grande fête du football féminin se termine encore une fois sur un sacre américain. Les Etats-Unis ont remporté leur quatrième Coupe du monde féminine de football, en battant les Pays-Bas (2-0), dimanche 7 juillet, au Groupama Stadium de Lyon. 

Rapinoe encore. La "Team USA" a tué la rencontre à l'heure de jeu. D'abord sur un penalty transformé à la 61e minute par l'indispensable Megan Rapinoe après que sa coéquipière Alex Morgan s'est écroulée dans la surface de réparation sur un pied haut néerlandais. Le break sera fait huit minutes plus tard, par l'intermédiaire de Rose Lavelle. La révélation du tournoi a transpercé la défense adverse avant de tromper la gardienne du gauche.

Les Etats-Unis en habitués. Nation la plus titrée en Coupe du monde (quatre titres), la "Team USA" est aussi devenue la deuxième sélection de l'histoire à soulever le trophée deux fois d'affilée, après l'Allemagne (en 2003 et 2007). En face, les "Oranje", championnes d’Europe à domicile il y a deux ans, disputaient leur première finale pour leur deuxième Mondial seulement.

Une Française au sifflet. Même si les Bleues ont quitté la compétition dès les quarts de finale, il y avait bien une Française sur la pelouse. C'est en effet Stéphanie Frappart qui a été choisie pour arbitrer la finale. "C'est une grande fierté et une grande reconnaissance", s'est félicitée celle qui découvrira la Ligue 1 la saison prochaine.

09h36 : Près de 6 millions de téléspectateurs ont regardé la victoire des Etats-Unis contre les Pays-Bas (2-0) en finale de la Coupe du monde féminine de football. Les audiences ont atteint 5,3 millions de personnes (pic à 6,8) devant TF1 et 685 000 devant Canal+, selon les chiffres de Médiamétrie.



SEBASTIAN GOLLNOW / DPA / AFP

07h23 : Le quotidien L'Equipe revient bien sûr sur le triomphe américain en finale de la Coupe du monde féminine. "Great again", salue le journal, en référence au slogan de Donald Trump : "Make America Great Again". Durant la compétition, certaines joueuses ont en effet pris leurs distances avec le président.

07h25 : Voici les principaux titres de l'actualité :

Emmanuel Macron a réagi sur franceinfo à la rétention des notes du bac par certains profs : "On ne peut pas prendre nos enfants et leurs familles en otage".

• L'opposition vénézuélienne de Juan Guaido et le gouvernement de Nicolas Maduro vont reprendre le dialogue cette semaine sur l'île caribéenne de La Barbade. Il s'agit du troisième round de pourparlers.


Le parti de gauche radicale du Premier ministre Alexis Tsipras, Syriza, a été lourdement battu aux législatives par le parti conservateur Nouvelle démocratie.

Les Américaines sont encore championnes du monde après leur victoire 2-0 sur les Néerlandaises en finale.


Les Françaises ont de nouveau échoué en finale de l'Euro. Elles ont été largement battues par les Espagnoles (66-86).

23h02 : On rembobine les titres de l'actualité avant d'aller au dodo.

Et à la fin, ce sont les Américaines qui gagnent. Les coéquipières de Megan Rapinoe sont (encore) championnes du monde après leur victoire 2-0 sur les Néerlandaises en finale.

Emmanuel Macron réagit sur franceinfo à la rétention des notes du bac par certains profs : "on ne peut pas prendre nos enfants et leur famille en otage", a tancé le président.

Bye bye Syriza. Le parti de gauche radicale du premier ministre Alexis Tsipras a été lourdement battu lors des législatives par le parti conservateur Nouvelle démocratie.

Quatrième défaite de suite en finale de l'Euro pour les Françaises, surclassées par les Espagnoles (66-86).

Ce live reprendra demain à six heures.

22h41 : Si vous voulez savoir comment les Américaines ont fêté leur victoire dans les vestiaires, la vidéo qui suit va vous intéresser.

22h38 : @Kevin Mis à part les récompenses individuelles distribuées à la fin de la finale, non, pas trace d'un onze. Et pourtant j'aurais été curieux de voir combien d'Américaines y figureraient.

22h37 : Est-ce que la FIFA a révélé un onze type de la compétition ?

21h15 : Ça y est ! Donald Trump a tweeté pour féliciter l'équipe de foot des Etats-Unis : "Superbe match, l'Amérique est fière de vous", a gazouillé le président américain.

21h07 : "Je ne sais pas [si nous irons à la Maison Blanche]. Nous n'avons pas encore été invitées. Je ne sais pas encore comment cela va se passer, mais je ne vais pas prendre de pari là-dessus."

20h35 : Et pendant ce temps, un journaliste de Fox News a fait un duplex depuis un bar de Lyon où toute l'assemblée s'est mis à scander "Fuck Trump". Du meilleur effet sur la chaîne conservatrice qui ne cache pas son soutien au locataire de la Maison Blanche.

20h30 : @Luc59 Je vais vous répondre oui dans l'ensemble, avec quelques réserves sur les chiffres de billetterie qui sont toujours un peu exagérés. Pour une réponse plus longue, je vous invite à lire l'article de ma camarade Camille Adaoust.

20h29 : Bonsoir Pierre. Cette coupe du Monde féminine est-elle une réussite ? Sur le plan financier, côté de popularité des Bleues, recettes, bref de façon générale ?

20h25 : @anonyme On est à deux doigts de demander une alerte enlèvement, cela fait cinq heures que le président Trump n'a pas tweeté :-)

20h24 : Bonjour Pierre, toujours pas de tweet du président américain pour la victoire des américaines en finale de la coupe du monde de foot ??

19h58 : 20 heures, l'heure du champagne pour les Américaines, du point sur l'actu pour les autres.

Et à la fin, ce sont les Américaines qui gagnent. Les coéquipières de Megan Rapinoe sont (encore) championnes du monde après leur victoire 2-0 sur les Néerlandaises en finale.

Emmanuel Macron réagit sur franceinfo à la rétention des notes du bac par certains profs : "on ne peut pas prendre nos enfants et leur famille en otage", a tancé le président.

Bye bye Syriza. Le parti de gauche radicale du premier ministre Alexis Tsipras a été lourdement battu lors des législatives par le parti conservateur Nouvelle démocratie.

Mike Teunissen conserve son maillot jaune lors de la 2e étape du Tour, où son équipe Jumbo-Visma s'est imposée à la surprise générale dans le contre-la-montre par équipes.

19h50 : Ça fera une belle jambe aux joueuses de Corinne Diacre, mais l'équipe de France a reçu le prix du fair-play à l'issue de la Coupe du monde.

19h44 : @anonyme Parce qu'aux Etats-Unis, le foot est avant tout un sport de petites filles, qui s'y mettent très nombreuses et très tôt. Cette différence culturelle explique l'avantage massif des Américaines par rapport aux nations européennes, où le foot s'est développé beaucoup plus tard (relisez le papier sur le Mondial 1971 !) Chez les garçons, les enfants sont rapidement orientés vers des sports jugés plus masculins, comme le foot américain ou le basket.

Ma collègue Aliénor Vinçotte a ramassé ces raisons dans un article paru cette semaine.

19h44 : Pierre avez-vous une idée de pourquoi l'équipe masculine de foot a un niveau très inférieur à celui de l'équipe féminine ? (4 étoiles, ce n'est pas rien tout de même !)

19h32 : La championne de tennis Billie Jean King félicite à son tour l'équipe américaine sur Twitter, en rappelant leur revendication d'égalité salariale qui passe plus par la justice que par la bonne volonté de leurs dirigeants. "Il est plus que temps de les payer à hauteur de leur talent", tweete la tenniswoman.

19h30 : J'étais à ce match avec mes filles... Et nous avons passé un très bon moment, avec de très chouettes supporters de chaque équipe... Ce ne fut pas un plaisir d'esthète, mais d'adhésion enthousiaste pour deux équipes qui se battaient sans tricher avec leurs armes... Chacun ses plaisirs 😄

19h30 : A défaut de se baigner dans les billets et les pièces d'or comme Oncle Picsou, plusieurs joueuses américaines prennent en ce moment un bain de confettis.

19h23 : On attend toujours un tweet de Donald Trump, d'habitude prompt à gazouiller, mais son prédécesseur Barack Obama lui a damé le pion. "Une quatrième étoile. Bravo aux tombeuses de records, à cette équipe américaine qui repousse ses limites et s'oblige - nous oblige - à devenir encore meilleur. J'adore cette équipe."

19h20 : Le foot chez les filles est un sport qui se joue à onze contre onze et à la fin, ce sont les Américaines qui gagnent et qui brandissent le trophée sous une pluie de confettis.

19h06 : Parce que vous trouvez qu'on ne voit pas de belles purges chez les hommes, que ce soit en coupe du monde ou à la CAN en ce moment par exemple?

19h07 : @anonyme Je n'ai jamais dit ça, et je pense qu'il faudrait me payer très cher pour revoir le France-Danemark de l'année dernière :-) Je disais ça parce qu'à mon sens, la proposition de Gianni Infantino d'élargir le Mondial à 32 équipes dès 2023 me paraît un peu prématurée. On a vu aussi lors de ce Mondial des équipes qui n'avaient pas le niveau. Une dizaine de formations intéressantes, l'autre moitié de faire-valoir, il faudrait veiller à ne pas déséquilibrer la compétition.

19h35 : @Aveyron45 C'est aussi ce que j'ai envie de retenir de la compétition. Après un premier tour moyen (avec quelques belles purges, je vous invite à revoir plus de dix minutes de Chine-Afrique du Sud sans vous endormir), on a vu de vrais bons matchs, des oppositions de jeu et quelques équipes qui laisseront une trace.

19h00 : Rien à redire. Sur l'ensemble de la compétition, il n'y a pas discussion, les Américaines étaient les meilleures. Bravo à toutes les équipes. On a vécu un beau mondial

18h59 : On peut en discuter @Stanley, je ne suis pas tout à fait d'accord avec vous. Je ne mettrais pas les Bleues, qui ont embêté les Américaines une mi-temps, au-dessus des Espagnoles (qui ont été battues sur deux penalties, le second très limite) ou les Anglaises qui ont proposé une opposition formidable dans ce qui était probablement le plus beau match du Mondial.

18h59 : Les Américaines sont championnes du monde. Bravo aux néerlandaises qui ont été de superbes finalistes. Et mine de rien c’est l’équipe de France qui aura posé le plus de problèmes aux futures gagnantes.

19h34 : Mine de rien, Coupes du monde masculines et féminines confondues, les Pays-Bas ont perdu leur quatrième finale mondiale après celles de 1974, 1978 et 2010.

18h55 : BRAVO BRAVO !!!!! A cette équipe de qualité !!!!!

18h55 : Physiquement et techniquement rien a dire

18h54 : Les hollandaises étaient largement à la hauteur de cette finale mais les américaines étaient vraiment plus fortes (physiquement et techniquement) surtout en attaque. Le score pouvait être beaucoup plus sévère en faveur des USA. C’est mérité pour les américaines.

19h33 : Si les Ricaines n'étaient pas là, les Pays-Bas seraient championnes du monde. Mais les Américaines étaient beaucoup trop fortes et ont surclassé les championnes d'Europe (2-0). C'est le quatrième sacre mondial des Etats-Unis, le deuxième d'affilée.

18h49 : Arrêtez de brasser du vent ! Les Américaines sont les meilleures c’est tout

18h44 : Des arguments anonymes qui rappellent en effet le "seum" belge... Les américaines sont tout simplement au dessus de tout le monde.

19h33 : Alors cher @anonyme, d'abord, les deux penalties, c'était contre l'Espagne en 8e, et je vous trouve bien sévère contre une équipe qui avait une classe d'écart sur tout le monde (et qui ne l'a pas trop montré). Rappelez-moi l'an dernier quelle équipe a fini championne du monde avec un peu de réussite avec la VAR contre l'Australie et la Croatie, et avec des adversaires (belges) qui estiment qu'ils valaient beaucoup mieux qu'eux ?

18h40 : Il est normal de râler. Sans leurs penalty, dès les 1/4 de finale, les États-unis auraient dû être éliminé. Aucun de vos arguments ne tient

19h32 : A dix minutes de la fin, Megan Rapinoe, qui a été partout lors de cette Coupe du monde – décisive sur le terrain, intenable en dehors au point de provoquer un incident diplomatique avec Donald Trump – quitte le terrain sous les hourras.

18h36 : On a deux belles équipes qui se défendent très bien! J’ai trouvé que le penalty était justifié! J’ai bien peur que certains n’est pas encore digéré la défaite de l’équipe de France face aux États-Unis.

18h33 : Arrêtez de rager ! Il y avait réellement penalty !

Vous êtes à nouveau en ligne