DIRECT. "L'économie générée par notre football féminin n'atteint pas encore celle des hommes" : Marinette Pichon vous a répondu

L\'ancienne attaquante internationale Marinette Pichon lors d\'une séance photo, le 4 avril 2018, à Paris.
L'ancienne attaquante internationale Marinette Pichon lors d'une séance photo, le 4 avril 2018, à Paris. (JOEL SAGET / AFP)

L'ancienne attaquante, auteure de 81 buts sous le maillot tricolore, répond à vos questions mardi à partir de 16 heures.

"On peut passer à autre chose." Corinne Diacre, la sélectionneuse des Bleues, n'a pas pris un plaisir énorme à suivre le tristounet France-Nigeria (1-0), lundi 17 juin, et se projette déjà sur la suite de la Coupe du monde féminine de football, avec le Brésil, l'Italie ou l'Australie en huitième de finale au Havre dimanche 23 juin. Après une entame enthousiasmante face à de faibles Coréennes (4-0), un match solide mais moins emballant face à la Norvège (2-1), la prestation face au Nigeria a semé la graine du doute dans l'esprit des millions de supporteurs des Françaises. Qui mieux que Marinette Pichon, meilleure buteuse de l'histoire de l'équipe de France, pour répondre à vos questions ?

L'ombre d'un doute. Les Bleues ont connu une baisse de régime après une entame en fanfare. Depuis deux matchs, les transmissions sont moins rapides, les occasions plus rares, et il faut s'en remettre à l'arbitrage (vidéo ou pas) pour marquer des buts sur penalty. Faut-il s'en inquiéter alors que les matchs à élimination directe commencent ? Ou voir le verre à moitié plein, avec la solidité défensive des Bleues qui augure du meilleur pour aller loin ? Avec ses 112 sélections sous le maillot tricolore, Marinette Pichon a forcément son avis sur la question.

Les Etats-Unis à l'horizon. Corinne Diacre n'a jamais caché sa stratégie. Entretenir une bonne dynamique, tout gagner sur son passage, et ne pas faire de savants calculs pour éviter les gros et une partie de tableau difficile. Ce qui implique de retrouver sur sa route l'ogre américain dès les quarts de finale, le 28 juin au Parc des Princes. La sélectionneuse se veut sûre de son fait : "On avait un objectif de remporter nos trois matchs, c'est chose faite ce soir. Dans la difficulté, mais c'est comme ça qu'on se construit. (...) Ce n'est pas le moment de chercher ce qui ne va pas."

16h54 : Ce chat est désormais terminé. Marinette Pichon vous remercie chaleureusement pour ces questions variées et vous souhaite à toutes et tous une bonne fin de Coupe du monde !

16h56 : Je ne suis pas complètement d'accord. Entre 2011, 2015 et 2019, il y a eu une évolution incroyable de la couverture médiatique et de l'intérêt des marques. Poulain fait des spots publicitaires à la télévision. J'ai vu des spots avec Valérie Gauvin pour Sosh sur des créneaux avec énormément d'audience. On ne peut pas encore demander à être sur les canettes de Coca parce qu'on n'a pas encore fait nos preuves. Espérons que nous sommes sur la bonne voie !

16h51 : Je n'ai pas vu des photos des filles sur les paquets de biscuits, mais que les gars. Trop triste que les marques ne croient pas en vous. Business ou sexisme ?

16h50 : La différence, c'est qu'il n'y a pas de notion de spectacle et d'économie qui entre en compte chez les féminines. Elles jouent avant tout pour se procurer du plaisir, réaliser des performances et ne cherchent pas à attirer les projecteurs des médias pour des faits de jeu, en dehors ou sur le terrain.

16h48 : Bonjour, comment expliquez-vous la différence d'attitude entre footballeurs et footballeuses ? Pas ou peu de contestations, pas de simulations, pas de frime (chez les femmes)... 👍Merci.

16h49 : Poursuivre sur sa lancée, c'est-à-dire réaliser une bonne compétition et surfer sur la couverture médiatique importante du diffuseur, qui a mis beaucoup de moyens pour assurer la plus large audience. Pour cela, il faut d'ores et déjà réfléchir à avoir un championnat compétitif, et éviter d'avoir quatre matchs intéressant. La Fédération pourrait aider financièrement certains clubs, afin de construire des équipes compétitives.

16h45 : Hello, les matchs des Bleues sont très suivis actuellement, que faut-il faire à votre avis pour que cet intérêt se prolonge pour la Ligue 1 féminine ?

16h45 : En effet, cela n'a pas lieu d'être. On peut critiquer, mais le sujet est quelque peu réducteur et nous renvoie aux stéréotypes contre lesquels on se bat depuis toujours. (la séquence est à voir ici)

16h42 : Bonjour Marinette. Que pensez-vous du sujet du JT de TF1 ce midi sur la Coupe du monde féminine ? Il est selon certains d'un sexisme...

16h42 : Je pense que oui. Mais la difficulté reste que l'économie générée par notre football féminin n'atteint pas encore celle des hommes. Nous rattrapons notre retard tout doucement, afin de tendre vers une évolution. Le danger serait de devenir comme les garçons et d'oublier nos valeurs !

16h39 : Pourra-t-on faire évoluer le salaire des footballeuses prochainement ? C'est un homme qui vous pose la question.

16h38 : Si je ne me trompe pas, il y a neuf sélectionneuses (sur 24 équipes). N'oublions pas que l'on doit parler de compétences et non de sexe. On n'arrive pas à la tête d'une sélection nationale par hasard, il faut avoir fait ses preuves dans les sélections jeunes ou dans les championnats.

16h36 : Pourquoi les femmes sont-elles si souvent coachées par des hommes ? On a l'impression qu'il y a peu d'entraîneures femme à la Coupe du monde...

16h34 : Pas du tout ! Au contraire je l'attends au tournant. Eugénie m'a promis son maillot dédicacé une fois qu'elle aura atteint ce record. Les records sont établis pour être battus. Celui-ci dure depuis 2007 ! Ce serait la preuve que notre buteuse est en réussite au sein de notre équipe de France, ce qui nous permettrait de poursuivre sereinement la compétition.

16h33 : Eugénie Le Sommer va battre (un jour) votre record de buts en équipe de France. Pas trop dégoûtée ?

16h32 : Aujourd'hui il y a davantage de qualité technique, un talent collectif et des profils individuels complets, qui augurent de belles choses pour notre équipe de France. Beaucoup plus d'agressivité et de modularité dans les choix tactiques. Les joueuses d'aujourd'hui sont capables d'évoluer à n'importe quel poste. Bonne journée à vous aussi !

16h31 : Bonjour Mme Pichon. Si vous deviez déterminer une différence dans le jeu entre votre époque (pas si lointaine) et l'actuelle, quelle serait-elle ? Bonne journée !

16h30 : C'est une bonne chose que cette nouvelle loi soit appliquée. Cela a fonctionné en notre faveur. C'était cruel pour les Nigérianes, mais la VAR a appliqué à la lettre le règlement. Je dirais la même chose si cela était arrivé à la France.

16h29 : Bonjour. Que pensez-vous de ces penaltys refusés par l'arbitrage vidéo et retirés ensuite ? Est-ce justifié ? Pourquoi est-ce si différent du foot masculin ?

16h28 : Les Américaines ! Pour leur qualité offensive, cette volonté d'avoir des transitions rapides, de toujours mettre du rythme, de posséder une longueur de banc qui leur permet de garder un onze compétitif.

16h26 : Bonjour, quelle est l'équipe qui vous a le plus impressionnée depuis le début du tournoi ?

16h26 : Sarah Bouhaddi dans les buts. En défense : Marion Torrent, Griedge Mbock, Wendie Renard, Amel Majri. Au milieu : Elise Bussaglia, Amandine Henry, Grace Geyoro, Delphine Cascarino. En pointe, Kadidiatou Diani. A gauche dans le couloir : Eugénie Le Sommer, notre serial buteuse !

16h23 : coucou Marinette. Quelle serait pour toi la compo idéale pour aller au bout ? Merci et bisous à tous.

16h22 : Ça reste une belle compétition, grâce à l'affluence dans les stades et la bonne ambiance, mais il reste des disparités entre les nations. On l'a vu avec les Américaines face à la Thaïlande, un match qui a marqué les esprits. Mais en dehors de ce résultat, les scores ne sont pas fleuves.

16h20 : Bonjour Marinette, comment jugez-vous le niveau de cette Coupe du monde ? J'ai l'impression d'un niveau très hétérogène, avec quand même quelques belles purges...

16h19 : Pour la finale, on attend plus de précisions sur les nations qui vont confirmer leur état de forme en 8es de finale ! On peut miser sur les Pays-Bas, la Chine, l'Allemagne... et nos Bleues !

16h18 : Merci @ANGIE025 pour le compliment ! Je reste convaincue que l'équipe de France présente aujourd'hui la meilleure équipe alignée dans une compétition majeure. Seulement je dois être objective : elle manque de régularité dans l'entame des matchs, de justesse technique et de qualité dans la finition pour espérer poursuivre l'aventure de notre Coupe du monde. Les points forts : un couloir gauche avec la complémentarité entre Amel et Eugénie, suppléée par Amandine Henry lorsqu'elle est à son niveau de jeu ; la charnière centrale avec Wendie Renard et Griedge Mbock.

16h15 : Bonjour Marinette, et félicitations pour votre belle carrière ! Pensez-vous que les Bleues peuvent aller loin ? Points forts et points faibles ? Qui voyez-vous en finale ? Merci.

16h14 : J'ai vu jouer les Américaines deux fois. Face à la Thaïlande, Jill Ellis a aligné une équipe bis qui a fait le travail (victoire 13-0). Les changements opérés au cours du jeu n'ont eu aucun impact dans l'intensité ou la qualité proposées par les Américaines. Un collectif étoffé, des individualités capables de performer et de faire basculer le match à n'importe quel moment. Aujourd'hui sur un match, l'équipe de France a toutes ses chances, cependant il n'y aura pas de place à l'approximation.

16h12 : Est-ce qu'il existe un réel écart entre la France et les Etats-Unis (et on espère que sur un match ça passe) ou le niveau est-il un peu plus équilibré que ce qu'on lit ?

16h10 : L'Australie, car c'est une équipe plus facile à bouger, qui présente un bloc moins solide que l'Italie ou le Brésil. Hormis son attaquante star Samantha Kerr, elle présente un schéma tactique plus à la portée de l'équipe de France, ne refusant pas le jeu.

16h08 : Bonjour, quelle équipe vous semble la plus à la portée de l'équipe de France en 8es de finale entre le Brésil, l'Italie et l'Australie ?

16h08 : Pour moi il s'agit d'Amel Majri : elle a été régulière défensivement, rarement prise à défaut. Elle a eu un apport offensif impressionnant et a eu une complémentarité avec Eugénie Le Sommer dans le couloir gauche. C'est la joueuse en forme de ce Mondial.

16h08 : Quelle est pour vous la meilleure joueuse de l'équipe de France sur les trois premiers matchs ?

16h06 : Sa compétition est correcte. Elle n'a pas été alignée sur le premier match. cependant elle pèse énormément sur la défense dans le domaine aérien et use l'adversaire grâce à son pressing. Cependant elle doit travailler son efficacité et ses statistiques devant le but. Justement, à ce jour, ce n'est pas encore une renarde des surfaces comme peut l'être Eugénie ;)

16h05 : Bonjour madame, que pensez-vous de la Coupe du monde de Valérie Gauvin ? Je serais curieux d'avoir votre avis sur notre attaquante de pointe, que je ne trouve pas extraordinaire.

16h04 : Je pense que c'est lié au 3e match, qui n'avait plus d'enjeu. La France était déjà qualifiée, et les esprits étaient tournés vers le 8e de finale. Et les joueuses joker n'ont pas montré beaucoup de potentiel, même si elles n'étaient pas forcément alignées à leur poste de prédilection. Il reste toutefois à régler la justesse technique dans les phases de finition.

16h03 : Bonjour Marinette. On voit l'équipe de France manquer beaucoup d'occasions et faire beaucoup d'erreurs techniques (passe dans le vent, manque de réalisation). Pourquoi cela selon vous ?

16h02 : Entièrement d'accord ! L'équipe de France a dû s'employer face à une défense très malléable. Mais on a fait preuve de beaucoup trop de déchet technique dans les transmissions. Il a fallu attendre la 65e minute pour que Amel Majri (qui n'est pas attaquante) trouve le cadre.

16h01 : Bonjour Marinette. Que pensez-vous des difficultés offensives de l'équipe de France ? On a l'impression qu'elles ont beaucoup de mal à marquer un but dans le jeu.

16h01 : Sur l'ensemble du début de la compétition, les compteurs sont plutôt au vert, même si le contexte du dernier match était délicat : la France était déjà qualifiée et il y avait un turn-over de quatre joueuses. Si les Bleues veulent décrocher une étoile, il va falloir s'améliorer dans plusieurs secteurs de jeu, notamment sur le secteur offensif.

16h00 : Est-ce que l'équipe de foot de France a des chances de gagner la Coupe du monde? Car le match d'hier était pas terrible !

15h57 : C'est parti pour le chat avec Marinette Pichon ! L'ancienne footballeuse, meilleure buteuse de l'histoire des Bleues, répond à toutes vos questions.

Vous êtes à nouveau en ligne