Coupe du monde 2019 : revivez la courte victoire des Bleues contre la Norvège (2-1)

La Française Kadidiatou Diani face à la Norvégienne Ingrid Syrstad Engen lors du match France-Norvège de la Coupe du monde féminine, à Nice (Alpes-Maritimes), le 12 juin 2019.
La Française Kadidiatou Diani face à la Norvégienne Ingrid Syrstad Engen lors du match France-Norvège de la Coupe du monde féminine, à Nice (Alpes-Maritimes), le 12 juin 2019. (VALERY HACHE / AFP)

Pour leur deuxième match du Mondial, les joueuses de Corinne Diacre rencontrent les Norvégiennes, leurs principales concurrentes dans le groupe A.

L'équipe de France peut faire un grand pas vers les 8es de finale de la Coupe du monde féminine de football 2019, voire se qualifier directement pour le second tour, contre la Norvège mercredi 12 juin à 21 heures à Nice (Alpes-Maritimes). Les Bleues ont montré qu'elles étaient prêtes à se lancer à l'assaut du trophée mondial lors de leur premier match remporté 4-0 contre la Corée du Sud, cinq jours auparavant.

Un match à guichets fermés. A Paris, le premier match des Bleues a été un succès populaire dans les tribunes comme dans les mesures d'audiences télé. L'équation pourrait se reproduire ce mercredi pour leur deuxième rencontre du Mondial. L'Allianz Arena de Nice et ses 35 000 places affiche déjà complet et la ferveur des téléspectateurs pourrait, à nouveau, être au rendez-vous. 

Un adversaire redoutable. Après avoir facilement battu les Sud-Coréennes, les Bleues se mesurent cette fois à un adversaire d'un autre calibre. Si son titre de championne du monde remonte à 1995, la Norvège reste une nation majeure du football féminin. Elle est en revanche privée de sa star, Ada Hegerberg, Ballon d'or féminin en 2019. Mais les Norvégiennes possèdent un collectif solide et se sont préparées à affronter les Françaises : pour contrer la taille (1m87) de la défenseuse tricolore Wendy Renard, elles se sont entraînées à jouer contre le chargé de presse de leur équipe, qui mesure 1m96.

Une équipe à peine retouchée. Satisfaite par la prestation de son équipe contre la Corée du Sud, Corinne Diacre avait laissé entendre qu'elle reconduirait le même onze titulaire, y compris avec Eugénie Le Sommer et Wendie Renard, un temps incertaines. Finalement, elle n'a procédé qu'à un changement tactique en titularisant de nouveau l'attaquante Valérie Gauvin.

La qualification à portée. Si les Françaises parviennent à l'emporter contre les Norvégiennes, elles se rapprocheront très fortement du second tour du Mondial. Elles prendraient en effet la tête du groupe A et n'auraient qu'à faire, a minima, match nul contre le Nigeria, lundi 17 juin à Rennes, pour être sûres de se qualifier pour les 8es de finales.

Vous êtes à nouveau en ligne