Foot : les miracles de la Coupe de France

FRANCE 2

Les 32es de la Coupe de France de football a réservé son lot de surprises, avec la chute de trois clubs de Ligue 1 : Angers (Maine-et-Loire), Nîmes (Gard) et Montpellier (Hérault). Qui sont les héros du jour ?

C'est le refrain du mois de janvier, de ces vestiaires embués où la satisfaction s'exprime en chanson. En jaune, les joueurs de Lyon Duchère (Rhône), club de National 1, la troisième division, ont fait tomber le Nîmes Olympique (Gard), pensionnaire de Ligue 1, sur un score de 3 à 0. Autre minuscule vestiaire en mal avec la condensation : celui de Viry-Châtillon (Essonne), auteur de l'exploit majuscule du jour. Ces joueurs amateurs évoluent en Régional 1, la sixième division du foot français. Les voici qualifiés pour les 16es de finale de la Coupe de France. Avec un but, dont peu importe la beauté, ils éliminent le SCO d'Angers (Maine-et-Loire), équipe professionnelle de Ligue 1.

Le 4e de Ligue 1 battu par un club de National

Illustration parfaite de cette fameuse magie de la Coupe qui a encore joué plus d'un tour aux gros clubs samedi 5 janvier : Montpellier (Hérault), quatrième de Ligue 1, a été battu par l'Entente Sannois-Saint-Gratien (Val-d'Oise), évoluant lui en National 1. Dans le Périgord, les supporters de Bergerac (Dordogne) ont vu leur équipe pensionnaire de National 2, la quatrième division, faire tomber Niort (Deux-Sèvres), club de Ligue 2. La Coupe a encore souri aux petits.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne