Scandale à la Fifa : le processus de candidature pour le Mondial 2026 suspendu

Le siège de la Fifa, à Zurich (Suisse), le 2 juin 2015.
Le siège de la Fifa, à Zurich (Suisse), le 2 juin 2015. (MICHAEL BUHOLZER / AFP)

Des décisions seront prises lors d'un prochain comité exécutif extraordinaire, en juillet.

Panique ? Volonté de prendre du recul ? Prise dans un maelström judiciaire et confrontée quasi quotidiennement à de nouvelles accusations de corruption, la Fifa a suspendu, mercredi 10 juin, le processus d'attribution du Mondial 2026 de football.

"C'est normal", dit Platini

"Il a été décidé de suspendre le processus administratif de candidature pour la Coupe du monde 2026, en raison de la situation actuelle", annonce la Fifa dans un communiqué. Elle précise que des décisions seront prises lors d'un prochain comité exécutif extraordinaire, en juillet. Ce même comité exécutif devra fixer la date du congrès appelé à élire le successeur du Suisse Joseph Blatter. Ce dernier a été contraint de démissionner quatre jours à peine après sa réélection à un cinquième mandat.

"Ça ne me surprend pas, c'est normal", a aussitôt réagi Michel Platini, le président de l'UEFA, lors de la conférence de presse organisée à Paris à un an de l'Euro 2016 en France. "Il y avait un processus pour faire le vote en 2017, mais il n'y a pas de leadership à la Fifa. Donc c'est bien", a-t-il ajouté, en refusant de commenter la situation actuelle à la Fifa et son éventuelle candidature au poste de patron du foot mondial.

La désignation du pays hôte du Mondial 2026 devait initialement intervenir lors d'un congrès de la Fifa en 2017, à Kuala Lumpur (Malaisie). Pour l'instant, cette date n'est cependant pas encore remise en cause.

Vous êtes à nouveau en ligne