Corruption à la Fifa : un ancien dirigeant promet des révélations sur Sepp Blatter

L\'ancien vice-président de la Fifa Jack Warner lors d\'un meeting politique à Marabella (Trinidad-et-Tobago), le 3 juin 2015.
L'ancien vice-président de la Fifa Jack Warner lors d'un meeting politique à Marabella (Trinidad-et-Tobago), le 3 juin 2015. (ANDREA DE SILVA / REUTERS)

Jack Warner, ancien vice-président l'instance mondiale de football, affirme qu'il détient des documents prouvant des transactions financières au sein de l'institution, qui concerneraient notamment Sepp Blatter.

Doit-on s'attendre à de nouvelles révélations sur le scandale de corruption à la Fifa ? Jack Warner, un ancien vice-président de l'organisation, affirme en tout cas être prêt à dévoiler "une avalanche" de secrets, rapporte le Guardian (en anglais), jeudi 4 juin. Lors d'une intervention à Marabella (Trinidad-et-Tobago), mercredi, il a affirmé avoir des documents qui évoquent "des transactions à la Fifa, concernant, entre autres, son [ancien] président Sepp Blatter." Le dirigeant de l'instance mondiale du football a démissionné, mardi 2 juin.

Aucun document étayant ses accusations pour l'instant

Jack Warner affirme, en outre, que ces documents prouvent l'existence d'un lien entre des responsables de la Fifa et les élections législatives de 2010 à Trinidad. Sous le coup d'un mandat de recherche d'Interpol, il s'est excusé de ne pas avoir révélé ces éléments plus tôt. Mais il n'a, pour l'instant, produit aucun document étayant ses accusations, indique le Guardian.

Jack Warner a effectué ces déclarations quelques heures après que les aveux de Chuck Blazer, la taupe du FBI au sein de la Fifa, ont été rendus publics par la justice américaine. Le millionnaire, figure du football en Amérique du Nord durant deux décennies, a admis avoir reçu des pots-de-vin pour les Coupes du monde 1998 (France) et 2010 (Afrique du Sud).

Vous êtes à nouveau en ligne