"C'est la fin d'un long cauchemar" : mis hors de cause, Michel Platini espère que la Fifa aura "le courage et la décence" de lever sa suspension

Michel Platini participe à une conférence de presse consacrée à l\'Euro 2016, le 10 juin 2015, à Paris.
Michel Platini participe à une conférence de presse consacrée à l'Euro 2016, le 10 juin 2015, à Paris. (CHARLES PLATIAU / REUTERS)

L'ancien footballeur français avait été suspendu par la Fifa en 2015 pour un paiement sans contrat écrit de 1,8 million d'euros.

Trois ans après avoir été déchu de son poste de président de l'UEFA et suspendu pour un paiement sans contrat écrit de 1,8 million d'euros, Michel Platini a été mis hors de cause par la justice suisse vendredi 25 mai. "C'est la fin d'un long cauchemar pour ma famille et mes proches", confie l'ancien international de l'équipe de France, samedi 26 mai, dans un communiqué. La procédure judiciaire sera menée uniquement contre Sepp Blatter, ancien président de la Fifa, à l'origine du paiement controversé à Michel Platini, pour un travail de conseiller achevé en 2002.

Dans son communiqué, Michel Platini évoque des "années difficiles et douloureuses. On a sali mon honneur et mon intégrité. On m'a volé trois années de vie professionnelle, des années importantes et majeures de ma carrière".

"Violation du code de l'éthique"

Malgré cette décision, Michel Platini reste suspendu de toute activité liée au football jusqu'en octobre 2019. Samedi, il appelle la Fifa à annuler cette suspension. "J'en ai pris plein la gueule, a-t-il confié à l'AFP. Je ne peux plus être banni du footballJ'espère que la Fifa aura le courage et la décence de lever ma suspension, puisque la justice a établi qu'il n'y avait pas de paiement déloyal."

De son côté, la Fifa a répondu samedi dans un communiqué que "M. Platini a été suspendu pour violation du code d'éthique". "Ni la Commission d'éthique de la Fifa ni le Tribunal arbitral du sport n'ont étudié la question de savoir si M. Platini avait commis un acte criminel".

Michel Platini "reviendra dans le football"

Au moment de sa suspension en 2015, Michel Platini était candidat à la présidence de la Fifa. "Tout était fait pour m'écarter de la présidence de la Fifa, assure-t-il aujourd'hui. Les gens ont vu la machination."

Il est désormais clair que l'on a cherché indûment à mettre en cause mon honnêteté pour me nuire et ce dans le but de m'écarter, pour que je ne devienne pas président de la FifaMichel Platini

"J'ai demandé à mes conseils de réfléchir aux différentes pistes sur le plan judiciaire et concernant la sanction prononcée à mon encontre par la commission d'éthique de la Fifa", ajoute l'ex-président de l'UEFA.

Michel Platini assure qu'il "reviendra". "Où, quand, comment ? Il est trop tôt pour le dire. Mais je reviendrai dans le football. Car le football est ma vie et je réfute à quiconque le droit de me priver de ma vie", conclut-il.