Copa America : l'Uruguayen Edinson Cavani reçoit une "olive" et un carton rouge

L\'arbitre Sandro Ricci adresse un second carton jaune à Edinson Cavani, en quart de finale de la Copa America, à Santiago (Chili), le 24 juin 2015.
L'arbitre Sandro Ricci adresse un second carton jaune à Edinson Cavani, en quart de finale de la Copa America, à Santiago (Chili), le 24 juin 2015. (IVAN ALVARADO / REUTERS )

Tout est de la faute du Chilien Gonzalo Jara, qui a provoqué Cavani, puis simulé une blessure au visage.

Sale soirée pour Cavani, qui termine triste et en colère sa Copa America. Lors d'un quart de finale Chili-Uruguay, mercredi 24 juin, l'attaquant uruguayen du PSG Edinson Cavani a été victime d'une provocation et d'une exclusion injustifiée. L'arbitre n'a en effet pas vu le geste déplacé de Gonzalo Jara et n'a sanctionné que la réaction du joueur.

Explication. En première mi-temps, Cavani conteste une décision arbitrale et écope d'un carton jaune. A la 75e minute, Gonzalo Jara s'approche dans le dos de Cavani et lui met un doigt entre les fesses (une "olive"), provoquant un geste d'humeur de l'Uruguayen sur lequel, en mauvais acteur, le défenseur du Chili s'écroule à retardement. Résultat : deuxième carton jaune pour l'Uruguayen, fou furieux et ceinturé par ses partenaires, qui quitte donc la compétition reine d'Amérique du Sud, tout comme son pays, tenant du titre, éliminé 1 à 0 par les Chiliens.

"On ne peut pas exclure un joueur qui n'a pas fait de faute, l'a défendu en conférence de presse Oscar Tabarez, le sélectionneur de l'Uruguay. C'était une provocation. Quand on arrive à ce stade d'un tournoi, il faut les meilleurs arbitres et agir de même avec les deux équipes : en première période, la Chili a fait sept-huit fautes qui auraient mérité un avertissement", a-t-il regretté.

Vous êtes à nouveau en ligne