Chantage présumé contre Valbuena : Djibril Cissé est ressorti libre de garde à vue

(Mathieu Valbuena, lors de la rencontre France-Arménie, le 9 octobre dernier à Nice © MaxPPP)

Quatre personnes, dont Djibril Cissé, ex-attaquant de l'équipe de France, ont été placées en garde à vue mardi matin dans une affaire de chantage à l'encontre de Mathieu Valbuena, le milieu de terrain de l'Olympique lyonnais. Djibril Cissé est ressorti libre en fin de journée. Le chantage porterait sur une "sextape" que le joueur aurait tournée avec sa compagne.

Djibril Cissé et trois personnes ont été placées en garde à vue mardi matin pour être entendus dans le cadre d'une affaire de chantage contre Mathieu Valbuena, le milieu de terrain de l'Olympique lyonnais. Cela concernerait une "sextape" que le joueur aurait réalisée avec sa compagne. Mais pour l'instant, "l'existence de cette vidéo n'est pas avérée" selon une source proche de l'enquête citée par l'AFP. Une information judiciaire a été ouverte au tribunal de grande instance de Versailles, le 31 juillet dernier, pour chantage et participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation d’un délit puni d’au moins cinq ans d’emprisonnement.

Djibril Cissé, l'ancien attaquant des Bleus, a été interpellé à 6 heures mardi matin à son domicile parisien. Le procureur de la République de Versailles a indiqué en fin de journée que sa garde à vue a été levée par le juge d’instruction en charge de l’information judiciaire. Il a été laissé libre sans présentation devant le magistrat instructeur.

Djibril Cissé n'aurait été impliqué que comme intermédiaire involontaire entre les maîtres-chanteurs et Mathieu Valbuena. La prise de contact aurait eu lieu lors d'un rassemblement de l'équipe de France à Clairefontaine début septembre. Les sommes demandées iraient jusqu'à 100.000 euros.

Ont aussi été interpellées deux personnes dans les Bouches-du-Rhône et une troisième dans l'Oise.

Vous êtes à nouveau en ligne