Ballon d'Or : l'Américaine Megan Rapinoe décroche le trophée chez les femmes

Megan Rapinoe le 7 juillet 2019, lors de la Coupe du monde féminine de football.
Megan Rapinoe le 7 juillet 2019, lors de la Coupe du monde féminine de football. (FRANCK FIFE / AFP)

Grande favorite, elle succède sans surprise à la Norvégienne, Ada Hergerberg.

L'Américaine, Megan Rapinoe, star du Mondial-2019, survolé par la "Team USA", décroche le Ballon d'Or France Football – dont franceinfo est partenaire. et succède à la Norvégienne Ada Hergerberg qui avait reçu le premier Ballon d'Or féminin de l'histoire. La joueuse de 34 ans, qui évolue à Seattle, a déjà remporté le "Soulier d'or" pour avoir été la meilleure buteuse de la compétition internationale, tout en étant désignée meilleure joueuse du tournoi.

Une star du foot et une icône

"Pour moi, toutes ces récompenses ne sont vraiment que des récompenses d'équipe", a déclaré Megan Rapinoe au micro de France Football. "Je suis celle qui l'accepte, mais vous savez, mon équipe m'a mis en position de réussir et c'était en quelque sorte mon rôle d'être une attaquante et de marquer les buts et de prendre les pénaltys et tout le reste", a-t-elle expliqué.

L'aura de Megan Rapinoe dépasse largement les terrains.  Elle est notamment devenue une icône de l'opposition au président américain Donald Trump, et est aussi une figure de la lutte pour les droits des LGBT et l'égalité homme-femme. "Tout ce qui est hors du terrain consolide vraiment mon identité en tant que personne et est venu avec moi sur le terrain", a réagi Megan Rapinoe.

Le Ballon d'Or masculin a été décerné à Lionel Messi pour la sixième fois de sa carrière, un record absolu.

Vous êtes à nouveau en ligne