Après avoir mangé une entrecôte couverte de feuilles d'or, Franck Ribéry répond avec virulence aux critiques

Le footballeur français Franck Ribéry lors d\'une session d\'entraînement avec le Bayern Munich avant un match de la Ligue des Champions contre Ajax Amsterdam, le 11 décembre 2018 à Amsterdam (Pays-Bas). 
Le footballeur français Franck Ribéry lors d'une session d'entraînement avec le Bayern Munich avant un match de la Ligue des Champions contre Ajax Amsterdam, le 11 décembre 2018 à Amsterdam (Pays-Bas).  (EMMANUEL DUNAND / AFP)

La polémique est née d'une vidéo postée par le joueur sur les réseaux sociaux.

Franck Ribéry sort de ses gonds. Le footballeur français de 35 ans du Bayern Munich a répondu avec virulence aux critiques après avoir mangé une entrecôte couverte de feuilles d'or. La polémique est née sur les réseaux sociaux lorsque le joueur a posté une vidéo de lui dans un restaurant où il déguste cette pièce de viande, jeudi 3 janvier. Selon le quotidien allemand Bild, la vidéo a été réalisée à Dubaï, où Franck Ribéry se trouve avec son équipe, pour le traditionnel camp d'entraînement de début d'année avant la reprise du championnat d'Allemagne le 19 janvier.

De nombreux médias ont affirmé que le joueur avait déboursé 1 200 euros pour cette pièce de viande. Interrogé par l'AFP, le restaurant émirati n'a donné aucune indication sur la venue du footballeur, mais a cependant affirmé que son "golden steak" le plus cher était à 2 000 dirhams des Emirats, soit 478 euros. Certains internautes ont jugé "indécent" ou ont vivement fustigé le joueur pour une telle dépense ou pour manger de la viande nappée d'or.

Il s'en prend aux "pseudo-journalistes"

"Commençons par les envieux, les rageux, nés sûrement d'une capote trouée : n*quez vos mères, vos grands-mères et même votre arbre généalogique", a réagi Ribéry sur Twitter, en ayant pris soin de tronquer lui-même le mot "n*quez".

"Je ne vous dois rien, ma réussite c'est avant tout grâce à Dieu, poursuit-il, à moi, à mes proches et à ceux qui ont cru en moi. Pour les autres, vous n'étiez que des cailloux dans mes chaussettes."

L'autre message est moins violent et s'en prend aux "pseudo-journalistes" accusés d'être "toujours dans la critique négative". Enfin, Franck Ribéry s'adresse à Audrey Pulvar, qui l'avait interpellé sur le réseau social en ces termes : "Monsieur Franck Ribéry, si vous ne savez pas quoi faire de votre argent, il reste plein de causes à financer et soutenir, dans le monde entier." "Avec une paire de lunettes à 3 000 euros aux écailles de tortue, j'espère qu'elles vous permettent d'entrevoir un meilleur avenir professionnel que celui de la pseudo-journaliste que vous êtes actuellement", lui répond-il. 

Il n'a pas été immédiatement possible de confirmer que le joueur a posté lui-même ces textes, mais il s'agit bien de ses comptes officiels.

Vous êtes à nouveau en ligne