Football : "Je serais heureux de revenir chez les Bleus", déclare Karim Benzema

L\'attaquant Karim Benzema, le 8 octobre 2015 à Nice (Alpes-Maritimes), pour sa dernière apparition en équipe de France.
L'attaquant Karim Benzema, le 8 octobre 2015 à Nice (Alpes-Maritimes), pour sa dernière apparition en équipe de France. (VALERY HACHE / AFP)

L'attaquant du Real Madrid, qui n'a plus joué en bleu depuis octobre 2015, lance un appel au sélectionneur.

Karim Benzema n'a pas fait une croix sur l'équipe de France. Dans une interview à l'émission Téléfoot de TF1, dimanche 2 octobre, l'attaquant du Real Madrid, écarté pour son implication dans le scandale de la sextape, se rappelle au bon souvenir du sélectionneur. "Je serais heureux de revenir chez les Bleus. J'aime mon pays", a-t-il lancé.

L'avant-centre (81 sélections, 27 buts) n'a plus porter le maillot bleu depuis le 8 octobre 2015. La Fédération française de football a décidé en avril de l'écarter, au nom de "l'exemplarité" et de "la préservation du groupe", à cause de sa mise en examen pour "complicité de tentative de chantage" sur son coéquipier en Bleu Mathieu Valbuena et "participation à une association de malfaiteurs".

"Il n'y a pas de situation définitive"

Une suspension qui ne devrait pas être levée de sitôt. Dans la même émission, le président de la FFF, Noël Le Graët, a estimé que ce n'était "pas encore le moment". "Il y a toujours cette petite affaire qui est en cours et qui un jour aura une fin", a rappelé le dirigeant. "Je pense qu'il faut que cette affaire soit complètement éclaircie. Je ne souhaite pas que dans le premier rassemblement (des Bleus), s'il revient, on lui pose la question sur l'affaire", a-t-il expliqué.

De son côté, le sélectionneur, Didier Deschamps, entretient le flou : "Il n'y a pas de situation définitive. C'est arrivé pour d'autres joueurs aussi, dont vous (les médias) avez pensé qu'ils ne reviendraient pas, pour différentes raisons. Je ne fais pas un cas particulier avec Karim, bien au contraire". La justice doit se prononcer le 14 octobre sur la régularité de la procédure de cette affaire à la demande de Karim Benzema et de deux de ses proches.

Vous êtes à nouveau en ligne