Affaire de la sextape de Mathieu Valbuena : la justice valide l'enquête contestée par Karim Benzema et ouvre la voie à un procès

Karim Benzema, le 6 novembre 2019, à Madrid (Espagne). 
Karim Benzema, le 6 novembre 2019, à Madrid (Espagne).  (GABRIEL BOUYS / AFP)

Pour les avocats de Karim Benzema, il s'agissait de leur dernière chance d'annuler la procédure.

La Cour de cassation a rejeté, lundi 9 décembre, le pourvoi du footballeur Karim Benzema qui contestait la loyauté de l'enquête dans l'affaire du chantage à la sextape de Mathieu Valbuena en 2015. Il s'agissait, pour les avocats de l'attaquant du Real Madrid, de leur dernière chance d'annuler la procédure.

Les avocats de l'attaquant du Real Madrid avaient accusé les enquêteurs d'avoir usé de stratagèmes abusifs, notamment les agissements sous couverture du policier infiltré ayant servi d'intermédiaire entre Mathieu Valbuena et les maîtres-chanteurs présumés. Pour eux, l'officier a poussé les protagonistes, en particulier Younes Houass, avec lequel il était en contact téléphonique, à réclamer de l'argent en échange de la vidéo intime du footballeur Mathieu Valbuena.

Karim Benzema déjà mis en examen

Mais, dans son arrêt, la Cour d'appel estime que les méthodes d'enquête employées étaient conformes. Cette décision ouvre ainsi la voie à un éventuel procès pour l'attaquant du Real Madrid, mis en examen pour "complicité de tentative de chantage" et pour "participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation d'un délit".

Cinq autres personnes, dont le footballeur Djibril Cissé et les cerveaux présumés du chantage, Axel Angot et Mustapha Zouaoui, sont aussi mis en examen dans cet affaire. Karim Benzema, qui se dit totalement innocent, n'a plus jamais été appelé avec les Bleus depuis sa mise en examen en novembre 2015.

Vous êtes à nouveau en ligne