VIDEO. Trente kilos de muscle grâce au dopage

Pièces à conviction

Mathieu, un jeune adepte du culturisme, voudrait faire de la compétition. Deux fois par semaine, il s'injecte des stéroïdes anabolisants, dont la détention est pourtant interdite. En trois ans, il a pris 30 kilos... "Pièces à conviction" l'a rencontré. Extrait.

Mathieu, un jeune vigile passionné par le culturisme, voudrait faire de la compétition. Deux fois par semaine, il s'injecte des stéroïdes anabolisants, dont la détention est pourtant interdite. "Pièces à conviction" l'a rencontré et a filmé la scène.  "Je suis en train de préparer une seringue de testostérone ainsi que de Trenbolone. C'est des produits anabolisants qui servent à ma préparation physique, afin de pouvoir améliorer mes performances […] Ça fait trois ans, j'ai commencé à prendre le coup", explique-t-il.

Les stéroïdes anabolisants très prisés des culturistes

A l'origine, les stéroïdes anabolisants sont des médicaments mais aujourd'hui, en France, à quelques exceptions près, ils ne sont plus utilisés en médecine. Très prisés par les culturistes, ce sont des produits de synthèse dérivés de la testostérone, l'hormone masculine, qui permettent un développement très important de la masse musculaire quand ils sont associés à des exercices de musculation.

"Celui qui vous dira que ce n'est pas nécessaire, il se fout de votre gueule !"

En trois ans, grâce à ces substances, Mathieu est passé de 60 à 90 kilos. Son objectif, c’est de faire de la compétition. "Naturellement, on est assez limité si on souhaite faire des compétitions. Après, si on veut avoir une perspective de grande carrière là-dedans, on n'a pas le choix..." Faut-il forcément prendre des produits ? "Oui. Je pense que celui qui vous dira que ce n'est pas nécessaire, il se fout de votre gueule !" explique Mathieu.

Ce vigile consacre tout son temps à sa passion, mais aussi beaucoup d'argent : 3 000 euros par an !

"Dopage : amateurs en danger", une enquête de "Pièces à conviction" diffusée le 13 juin 2017.

Vous êtes à nouveau en ligne