L'Agence mondiale antidopage exclut la Russie des Jeux olympiques pendant quatre ans

Un drapeau russe brandit en tribune, le 16 février 2018 à Gangwon (Corée du Sud).
Un drapeau russe brandit en tribune, le 16 février 2018 à Gangwon (Corée du Sud). (BRENDAN SMIALOWSKI / AFP)

L'AMA punit une nouvelle fois Moscou pour avoir récidivé en falsifiant des données de contrôle.

Le drapeau russe ne flottera pas sur les Jeux olympiques de Tokyo 2020 et Pékin 2022. L'Agence mondiale antidopage (AMA) a décidé d'exclure Moscou des Jeux olympiques pendant quatre ans, annonce lundi 9 décembre son porte-parole. Les Russes sont sanctionnés pour avoir falsifié des données de contrôles de leurs sportifs. "La liste complète des recommandations (de sanctions du Comité de révision de la conformité) a été approuvée à l'unanimité" des douze membres du comité exécutif, a déclaré aux médias ce porte-parole.

Le Comité de révision de la conformité recommandait notamment l'exclusion du drapeau russe des JO et de tout championnat du monde pendant quatre ans, avec la possible présence de sportifs russes sous drapeau "neutre", comme c'est déjà le cas en athlétisme depuis 2015. Le drapeau blanc, bleu et rouge n'a pas non plus été hissé aux Jeux olympiques d'hiver 2018 de Pyeongchang.

Cette affaire empoisonne le sport international depuis cinq ans et les premières révélations sur un dopage institutionnalisé en Russie entre 2011 et 2015, impliquant plusieurs rouages de l'État, dont le ministère des Sports et le service secret FSB.

Vous êtes à nouveau en ligne