Dopage : des traces de corticoïdes retrouvés chez trois joueurs du Racing 92

FRANCE 2

Le monde du rugby et la finale du Top 14 entaché de soupçons de dopage. Des traces de corticoïdes auraient été retrouvées dans les urines de trois joueurs du Racing 92.

Tricheurs ou simples convalescents ? Selon le quotidien L'équipe, des traces de corticoïdes ont été retrouvées dans les urines des Néo-Zélandais Dan Carter, Joe Rokocoko et de l'Argentin Juan Imhoff. Anti-inflammatoire puissant, les corticoïdes font partie des substances interdites en compétition, sous certaines conditions. En pommade ou infiltration, ils sont autorisés, mais doivent être déclarés, contrairement aux comprimés ou aux injections, pour lesquelles des demandes plus spécifiques doivent être effectuées.

Sans autorisation 

Or, les contrôles ne peuvent pas déterminer la voie d'administration. Mais des autorisations peuvent être délivrées en cas de pépins physiques. Les trois stars du Racing 92 étaient toutes convalescentes, mais jouaient sans autorisation. Une autorisation qui peut toutefois être délivrée a posteriori en fonction des dossiers médicaux de chacun.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne