VIDEO. Le Tour de Thomas Voeckler : "Arnaud Démare a répondu présent"

FRANCEINFO / RADIOFRANCE

Thomas Voeckler salue le parcours du Français sur ce Tour après sa première victoire d'étape jeudi. 

Nouvelle étape de montagne pour le peloton. Vendredi 27 juillet, les coureurs, toujours emmené par Geraint Thomas en jaune, vont parcourir 200 kilomètres au départ de Lourdes en direction de Laruns.

Arnaud Démare s'impose enfin 

En attendant le départ de cette 19e étape, la journée de jeudi a surtout été marquée par la troisième victoire française depuis le début du Tour. Arnaud Démare s'est imposé au sprint. Une victoire qu'il est allé chercher explique Thomas Voeckler, consultant cyclisme de franceinfo sur cette Grande Boucle. "Il a eu un passage des Pyrénées et des Alpes compliqué. Il a terminé deux fois troisième sur ce Tour de France. Son équipe était articulé autour de lui, c'est-à-dire que tous les coureurs étaient à son service. Il a répondu présent, il a été digne de la confiance placée en lui par sa formation. Coup de chapeau à Arnaud Démare qui s'est imposé comme le deuxième vainqueur Français sur cette Grande Boucle", après les deux victoires de Julian Alaphilippe. 

Une victoire méritée malgré l'absence des plus grands sprinteurs 

Arnaud Démare s'impose alors que certains spécialistes du sprint sont déjà rentrés à la maison. Pas de quoi atténuer le goût de la victoire, selon notre consultant. "Il faudra lui poser la question, mais je pense qu'il s'en fiche complètement, parce qu'il a eu les ressources pour passer les massifs montagneux, ce qui n'a pas été le cas des autres sprinteurs. Pour rappel, sur le dernier Tour de Suisse, il avait gagné une étape devant tous les favoris, donc il a largement mérité sa victoire."

Accrochage verbal avec André Greipel 

Avant cette première victoire d'étape, Arnaud Démare avait une grosse pression sur ses épaules. L'Allemand André Greipel, spécialiste du sprint, l'avait accusé de s'accrocher aux voitures pour franchir les cols. "C'était un climat assez lourd", estime Thomas Voeckler, "avec des accusations d'un des cadors du peloton du sprint. André Greipel s'est excusé, parce que ce sont des accusations sans fondement et Arnaud Démare a apporté la preuve qu'il n'avait pas triché. Ça fait causer mais c'est de l'histoire ancienne".

Selon notre consultant cyclisme, ArnaudDémare a su faire face à la pression sur ce Tour, notamment au sein même de son équipe. "L'ancienne FDJ a eu un nouveau sponsor qui est Groupama. Il y a des gros moyens financiers en jeu. Le coureur jouait très gros cette année, et il doit être sacrément soulagé."

Favori sur les Champs-Élysées ? 

Après sa première victoire d'étape, Arnaud démare espère certainement briller une nouvelle fois d'ici la fin de cette Grande Boucle, mais Thomas Voeckler modère. "Le sprint à Paris est quand même particulier, il faut se méfier. Ce qui est sûr, c'est qu'il sera libéré par cette victoire."  L'ancien pro rappelle qu'après une victoire, ce n'est pas toujours facile de rester concentré, "attention à cette étape du jour, elle est très compliquée. Et après avoir gagné, on peut, psychologiquement et même inconsciemment, se relâcher", conclut-il. 

Vous êtes à nouveau en ligne