Victoire de Lars Boom, au bout de l'enfer

(Le Néerlandais Lars Boom remporte la cinquième étape du Tour de France © Maxppp)

Le Néerlandais s'est imposé en solitaire à Arenberg dans une étape à rebondissements, marquée par l'abandon de Christopher Froome et la défaillance d'Alberto Contador. De son côté, Vincenzo Nibali a survolé les pavés du Nord pour conforter son maillot jaune.

C'est couvert de boue que le Néerlandais Lars Boom a franchi le premier la ligne d'arrivée de cette cinquième étape à Arenberg. Mais le grand vainqueur de la journée s'appelle Vincenzo Nibali. Malgré une pluie battante et des secteurs pavés très glissants, l'Italien est arrivé en troisième place et conforte un maillot jaune qu'on annonçait perdu d'avance. Mais surtout, il a réussi à creuser un écart significatif sur Alberto Contador.

L'Espagnol, qui semblait tétanisé sur les sept secteurs pavés du parcours, n'a réussi à garder la roue des autres favoris de ce Tour. Au bout des 152,5 kilomètres de la course, il pointe désormais à plus de 2'30" du maillot jaune. Il est évidemment encore trop tôt pour tirer des conséquences sur les chances de Contador au classement général, mais son aura a perdu beaucoup de prestige dans cette étape.

La chute de trop pour Froome

Le Tour est par contre terminé pour Christopher Froome. Le vainqueur sortant fait partie des dizaines de coureurs qui ont chuté pendant cette étape. Mais la deuxième chute, la troisième en deux jours, du coureur britannique sur le bitume nordiste a été celle de trop. Cuissard déchiré, bras droit amoché et démarche chancelante, il a fini par monter dans sa voiture d'équipe : abandon.

Cette étape a également fait des dégâts chez les autres leaders. L'Australien Richie Porte, l'Américain Andrew Talansky  et l'Espagnol Alejandro Valverde ont lâché aux alentours de deux minutes.

 

Vous êtes à nouveau en ligne