Tour de France : les vins français auront une vitrine gratuite

(La Grande Boucle s'élancera le 2 juillet dans la Manche © REUTERS/Vincent Kessler)

Finie la polémique sur le vin et le Tour de France. Les producteurs français qui avaient tapé du poing sur la table ont trouvé un accord avec les organisateurs de la Grande Boucle.

Cette annonce signe la fin de la polémique née de l'accord entre le Tour de France et un vin chilien. L'accord a été trouvé ce mardi matin à Narbonne. Il y aura donc un pavillon des vins de France au village-départ et à l’arrivée de chacune des 21 étapes du tour de France et ce dès le Tour de cet été. Les organisateurs du Tour offrent ainsi une vitrine gratuite aux vignerons du pays. Pour Christian Prudhomme, le patron du Tour, "le Tour de France a toujours défendu le patrimoine de France, les terroirs de France et donc naturellement le vin. "

Loi Evin et vins français incompatibles

En filigrane, on comprend aussi que le partenariat avec le vin chilien ne sera pas renouvelé après 2017. Les vignerons français sont aussi invités à passer des accords pour utiliser la marque Tour de France dans leur promotion à l’étranger. Pour Frédéric Rouanet, président du syndicat des vignerons de l'Aude, le problème, c'est la loi Evin, incompatible selon lui avec les "800 000 hectares de vignobles " qu'il y a en France. Il demande aux politiciens et aux législateurs de "pouvoir mettre une bouteille de vin de l'Aude, de l'Hérault, etc… sur la caravane du Tour de France. "

Vous êtes à nouveau en ligne