Tour de France, étape 19 : ce qu'il ne fallait pas manquer

(Le Tour a traversé la patrie des Mousquetaires © RF/BS)

Les pompiers de Marciac rendent hommage au jazz et au Tour, Arnaud Démare prend un bain à vélo, Daniel Mangeas commente ses dernières étapes sur le Tour. Voici ce qu'il ne fallait pas manquer de cette 19e étape du Tour.

L'homme du jour

Tom-Jelte Slagter. Le coureur néerlandais de la Garmin Sharp s'est échappé pendant près de 200 km sous la pluie et l'orage. Si lui et ses quatre compagnons d'échappée ont finalement été rattrapés par le peloton il a participé à sa manière à la belle journée de son équipe puisque c'est finalement son coéquipier Ramunas Navardauskas qui l'a emporté à Bergerac. Au classement général, Vincenzo Nibali est toujours en jaune. Thibaut Pinot et Jean-Christophe Péraud sont encore sur le podium.

Le lieu du jour

 

(La caserne des pompiers de Marciac rend hommage au Tour © RF/BS)

À Marciac, que le Tour traversait ce vendredi, les pompiers ont décidé de rendre hommage, à leur manière, à la Grande Boucle et au festival Jazz in Marciac qui débute lundi. Devant la caserne, des retraités mais aussi des pompiers encore en activité ont sorti leur uniforme et leurs instruments pour jouer un air au moment du passage des coureurs.

L'anecdote du jour

Une fois de plus, la pluie a bouleversé la course et apporté une dose de stress au peloton. Une trentaine de crevaisons ont ainsi été recensées tout au long de la journée. Sans compter les chutes. À moins de trois kilomètres de l'arrivée, plusieurs coureurs ont chuté. Romain Bardet, Peter Sagan ou encore Fränk Schleck, sont ainsi tombés. Comme la chute est intervenue après la pancarte des trois kilomètres, leur retard à l'arrivée n'a pas été pris en compte.

Le portrait du jour

Portrait de Daniel Mangeas, la voix historique du Tour de France. Après 40 ans passés à commenter les arrivées, il prend sa retraite à la fin de cette 101e édition du Tour. "Je n'ai pas de nostalgie, la nostalgie je l'aurai l'an prochain au départ du 102e Tour de France" , explique-t-il.

A photo posted by @arantxabonita on

Le tweet du jour

Oui il a plu, beaucoup plu, ce vendredi lors de la 19eme étape du Tour. Et le sprinteur français Arnaud Démare le prouve en image avec une photo de ses mains, fripées comme s'il avait pris un très long bain. En l’occurrence, c'est plutôt une longue douche froide que le peloton a essuyé.  

 

Vous êtes à nouveau en ligne