VIDEO. Tour de France 2020 : le Français Julian Alaphilippe conserve son maillot jaune à l'issue de la 4e étape, remportée par Primoz Roglic

Le Slovène Primoz Roglic remporte la 4e étape du Tour de France, entre Sisteron (Alpes-de-Haute-Provence) et Orcières-Merlette (Hautes-Alpes), mardi 1er septembre 2020. 
Le Slovène Primoz Roglic remporte la 4e étape du Tour de France, entre Sisteron (Alpes-de-Haute-Provence) et Orcières-Merlette (Hautes-Alpes), mardi 1er septembre 2020.  (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)

Démonstration de force du Slovène sur la première ascension très exigeante de l'épreuve. Il conforte son statut de favori de la Grande Boucle.

Le favori du Tour de France 2020 a fait étalage de sa forme. Le Slovène Primoz Roglic, de l'équipe Jumbo-Visma, a remporté la première étape de montagne de ce Tour de France, mardi 1er septembre. Pour cette première arrivée en altitude, à 1 825 m, l'ancien champion de saut à ski s'est imposé au sprint à l'issue de la 4e étape, entre Sisteron (Alpes-de-Hautes-Provence) et Orcières-Merlette (Hautes-Alpes), devançant tous ses rivaux, dont le Français Julian Alaphilippe, qui a réussi à conserver son maillot jaune. Le coureur tricolore peut désormais espérer garder la précieuse tunique jusqu'à la fin de la première semaine.

L'étape du jour s'est longtemps résumée à un jeu du chat et de la souris entre le peloton et six échappés, qui n'ont jamais eu plus de quatre minutes d'avance. Insuffisant pour espérer quoi que ce soit quand les favoris ont accéléré au pied de la montée finale. A ce petit jeu, c'est Primoz Roglic, grand favori des observateurs, qui a laissé sur place Egan Bernal ou encore Tom Dumoulin lors du sprint final.

Les Français se sont illustrés tout au long de l'étape, avec trois des six coureurs échappés, des escarmouches de Pierre Rolland et Guillaume Martin dans la montée finale, et quatre coureurs (Alaphilippe, Martin, désormais dans le top 5 du classement général, Pinot qui dit "aller beaucoup mieux" après sa chute lors de la 1ère étape, et Bardet) dans le temps du vainqueur. De quoi nourrir de sérieux espoirs pour les prochaines étapes en altitude.

Vous êtes à nouveau en ligne