Tour de France 2019 : "Pour la première fois depuis très longtemps, des Français nous ont laissé entendre que la victoire était atteignable"

Julian Alaphilippe avec le maillot jaune, le 26 juillet 2019.
Julian Alaphilippe avec le maillot jaune, le 26 juillet 2019. (JEFF PACHOUD / AFP)

Le président de la Fédération française de cyclisme, Michel Callot, estime, dimanche sur franceinfo, que le cyclisme français a aussi un bel avenir.

La 106e édition du Tour de France s'achève dimanche 28 juillet. "Ce qui a été exceptionnel, c'est qu'enfin, pour la première fois depuis très longtemps, des Français nous ont laissé un espoir réel, nous ont laissé entendre que la victoire était atteignable", se réjouit Michel Callot, dimanche matin sur franceinfo. Selon le président de la Fédération française de cyclisme, "c'est déjà une vraie transformation".

Cette blessure et cette catastrophe pour Thibaut Pinot, c'est sans doute le regret qu'on peut avoir pour ce final du Tour de France.Michel Callotà franceinfo

"Evidemment, on aurait souhaité un dénouement plus favorable" que la probable cinquième place de Julian Alaphilippe, porteur du maillot jaune pendant 14 jours. "S'il y a une pointe de regret, elle n'est pas du côté de Julian Alaphilippe, qui a montré qu'il savait 'tout donner', comme il l'a dit, et aller au bout de lui-même. Mais elle est certainement du côté de Thibaut Pinot et de sa malchance", estime Michel Callot. Le patron de la FFC juge que le coureur de l'équipe Groupama-FDJ "pouvait être le seul à pouvoir inquiéter Bernal dans les dernières étapes de montagne".

"Nos jeunes coureurs ont du talent"

Le président de la FFC voit avec optimisme l'avenir pour les coureurs français : "On a un jeune comme David Gaudu, qui symbolise l'arrivée de la génération juste derrière nos grands leaders." Le coureur de la team Groupama-FDJ "a fait un Tour de France extraordinaire, il termine dans le top 15 après avoir fait un travail formidable pour Thibaut Pinot, on l'a vu notamment dans le Tourmalet", rappelle Michel Callot. "Cela doit nous réjouir car ces jeunes coureurs ont du talent et sont en train de s'imprégner des méthodes de course de leurs aînés et qui nous réconcilient avec une forme de cyclisme plus explosive."

Vous êtes à nouveau en ligne