Tour de France 2016 et sécurité : "Il faut que la fête reste fête" (Directeur du Tour)

(Christian Prudhome dans la matinale spéciale de France Info ce vendredi en direct du Mont Saint Michel © Radio France / Fabrice Rigobert)

Malgré des mesures de sécurité inédites sur le Tour 2016, Christian Prudhomme, le directeur de l'épreuve, a plaidé pour que "la fête reste une fête" ce vendredi matin sur France Info.

Le Tour de France 2016 débute samedi au Mont-Saint-Michel pour trois semaines avec un dispositif de sécurité important. Mais Christian Prudhomme, son directeur, a souhaité que "la fête reste fête"  vendredi sur France Info. 22.000 policiers et une équipe du GIGN sont mobilisés pour assurer la sécurité. "C’est une décision du ministre de l’Intérieur et ce sera la première fois" , a expliqué Christian Prudhomme. "Le gouvernement et le ministère de l’intérieur donnent des directives que nous allons évidemment suivre. Il y a ce qui est prévu et que l’on sait, il y a ce que je sais et que je ne dirai pas. Il y a ce que je ne sais pas. Mais bien sûr que des mesures sont prises."

Des contrôles visuels de sacs 

Toutefois, pour le directeur du Tour, "il faut que la fête reste fête. En 2007, le Tour était parti de Londres. Il y a eu une atmosphère incroyable d’enthousiasme, et c’était deux ans jour pour jour après les attentats de Londres. Donc cela veut dire que nous continuions à vivre et ne pas rajouter de la peur à la peur."

Du côté de l'organisation du Tour de France, "il y a aussi davantage de sécurité" avec "des contrôles visuels de sacs etc…" . Les cyclistes parlent-ils eux aussi de sécurité, "très peu" , selon Christian Prudhomme.

"Il faut que la fête reste la fête" Christian Prudhome, directeur du Tour de France au micro de Fabienne Sintès
--'--
--'--