Sécurité routière : la France investit de plus en plus dans les pistes cyclables

FRANCE 2

En matière de pistes cyclables, la France a longtemps été à la traine. Où en est-on aujourd'hui ? 

Les villes françaises investissent dans la sécurité routière "et ça peut coûter cher. Installer une simple bande cyclable, c'est à dire un marquage au sol sur la chaussée, c'est 10 000 € le kilomètre", précise le journaliste Léopold Audebert sur le plateau du 13 Heures de France 2. Une vraie piste cyclable, bien séparée des voitures, peut coûter jusqu'à 200 000 € le kilomètre, selon les villes et l'environnement.

Un investissement rentable

"Les villes ont tout à y gagner. Le vélo c'est moins de pollution. On abandonne la voiture, donc moins d'embouteillages. Et puis, ça favorise le tourisme. Les itinéraires protégés se multiplient aussi. Au bord des fleuves, le long des côtes. Conséquence de tout ça : la France est aujourd'hui en deuxième position des destinations mondiales du tourisme à vélo", détaille le journaliste. Mais par rapport à certains de nos voisins européens, la France "a encore un petit peu de chemin à faire". Au Danemark, il y a des autoroutes à doubles voies pour bicyclettes. Aux Pays-Bas, on trouve même un rond-point aérien pour les vélos.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne