Paris-Roubaix : des pavés tout neufs

FRANCE 3

À un peu plus d'un mois de la course cycliste Paris-Roubaix, les pavés de la Trouée d'Arenberg (Nord) sont nettoyés par l'association les Amis du Paris-Roubaix.

Nettoyage, curage, jointage : le travail est titanesque sur les pavés du prochain Paris-Roubaix. Mais chaque secteur et particulièrement celui de la Trouée d'Arenberg (Nord), le plus mythique, doit chaque année subir un nettoyage de printemps à quelques semaines du passage de la course cycliste. "Il y a plusieurs enjeux : bien sûr l'aspect sportif, il faut que cela reste difficile pour les coureurs, mais aussi un aspect esthétique", explique François Doulcier, président des Amis du Paris-Roubaix.

10 000 spectateurs sur un seul secteur

Inaugurée en 1968, la Trouée d'Arenberg est devenue un symbole de l'épreuve. Mais elle a plusieurs fois failli disparaître du parcours, alors la région a mis la main à la poche pour sauvegarder l'institution. "Ce n'est pas forcément là où on gagne le Paris-Roubaix, mais c'est là où on peut le perdre", détaille Salvatore Castiglione, maire de Wallers-Arenberg. Chaque année, 10 000 spectateurs se massent sur ce secteur. La prochaine édition se disputera le 14 avril prochain.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne