Cyclisme : revivez la 117e édition du Paris-Roubaix, remportée par le Belge Philippe Gilbert

Les cyclistes lors de la 116e édition du Paris-Roubaix, entre Compiègne (Oise) et Roubaix (Nord), le 8 avril 2018, à Quievy (Nord).
Les cyclistes lors de la 116e édition du Paris-Roubaix, entre Compiègne (Oise) et Roubaix (Nord), le 8 avril 2018, à Quievy (Nord). (JEFF PACHOUD/AFP)

L'édition 2019 de la mythique course a vu le peloton parcourir 257 km, de Compiègne (Oise) jusqu'au vélodrome de Roubaix (Nord).

Une victoire de prestige. Le Belge Philippe Gilbert a remporté le Paris-Roubaix, dimanche 14 avril, battant l'Allemand Nils Politt au sprint. Un succès dans l'Enfer du Nord qu'il a arraché dans les derniers mètres. L'un des favoris de la course, et précédent vainqueur, Peter Sagan, a été décroché dans les derniers kilomètres.  

Le parcours. Les coureurs sont partis de Compiègne pour rejoindre le vélodrome de Roubaix, soit un trajet de 257 kilomètres, dont les 54,5 kilomètres d'incontournables et redoutés pavés. Mais la phase initiale des secteurs a été modifiée dans la quarantaine de kilomètres qui suit les premiers pavés de Troisvilles (Nord). A partir de Verchain-Maugré (Km 133), le parcours est identique à celui de l'année dernière, à ceci près que la fameuse Trouée d'Arenberg a été redimensionnée à 2 300 mètres, 100 de moins que précédemment.

Qui pour succéder à Peter Sagan ? Une nouvelle fois au départ, le Slovaque vainqueur l'an dernier figure parmi les favoris. Mais la concurrence sera rude, avec notamment Greg Van Avermaet, Zdenek Stybar, Wout Van Aert, Oliver Naesen, Alexander Kristoff, Mathieu Van der Poel ou encore Alberto Bettiol, le récent vainqueur surprise du Tour des Flandres. Les Français Arnaud Turgis, Adrien Petit et Arnaud Démare pourraient également avoir leur mot à dire et enfin succéder à Frédéric Guesdon, dernier vainqueur tricolore en 1997.

Des absents de marque. Le Néerlandais Niki Terpstra, vainqueur en 2014, a dû déclarer forfait après sa chute au Tour des Flandres. Quant à Julian Alaphilippe, récent vainqueur de Milan-San Remo, il fait l'impasse pour se préparer aux classiques ardennaises.

Vous êtes à nouveau en ligne