Cyclisme : l'Australien Mathew Hayman remporte Paris-Roubaix

Le cycliste australien Mathew Hayman (à droite), pendant Paris-Roubaix, le 10 avril 2016.
Le cycliste australien Mathew Hayman (à droite), pendant Paris-Roubaix, le 10 avril 2016. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

Les deux favoris, le Slovaque Peter Sagan et le Suisse Fabian Cancellara, ralentis par des chutes, n'ont jamais rattrapé leur retard.

Il a eu raison de la poussière et des pavés. Le coureur australien Mathew Hayman a remporté la 114e édition de Paris-Roubaix, dimanche 10 avril, au terme d'une course de 257,5 kilomètres, riche en rebondissements. 

A 10 jours de son 38e anniversaire, l'Australien disputait son quinzième Paris-Roubaix. Jusqu'à cette victoire, son meilleur résultat était une huitième place, en 2012. Cinq semaines plus tôt Mathew Hayman souffrait pourtant d'une fracture du radius, mais il a créé la surprise en s'imposant de quelques dizaines de centimètres devant le Belge Tom Boonen et le Britannique Ian Stannard. "D'habitude, je suis nerveux. Aujourd'hui, j'étais relax. Paris-Roubaix est la seule grande course où on peut prendre l'échappée matinale pour aller au bout", s'est félicité le vainqueur, incrédule.

Triste au revoir pour Fabien Cancellara

La course a pris tournure à 116 kilomètres de l'arrivée, quand les deux favoris, Cancellara et Sagan, ont été piégés, avec le gros du peloton, sur l'une des chutes qui égrènent Paris-Roubaix. Les deux favoris n'ont ensuite jamais rattrapé leur retard. Mais l'habileté de Peter Sagan, qui est parvenu à éviter de tomber après la chute de Cancellara, restera comme l'une des images incontournables de la course. A l'arrivée, 7 minutes après les premiers, Fabian Cancellara a salué, pour sa dernière participation, le public du vélodrome.

Vous êtes à nouveau en ligne