Cyclisme : dopage technologique, le nouveau scandale

France 3

Paris-Roubaix, c'est ce week-end. Cette course mythique et très dure a été marquée il y a six ans par des soupçons de fraude. Un dopage technologique difficilement détectable.

C'étaient ses premiers championnats du monde. À 19 ans, elle rêvait de podiums, de médailles, mais elle a triché. Ce jour-là, Femke Van den Driessche voit ses rêves de victoires s'écrouler. Dans son vélo, les juges découvrent un moteur, premier cas avéré de dopage technologique. C'étaient ses premiers championnats du monde, les derniers aussi pour la jeune championne belge. 

2 700 euros pour pédaler sans effort

Pour voir ce fameux moteur, nous sommes allés chez Franck Duret, le premier en France à avoir distribué ce système électrique. Il vend une centaine de ce qu'on appelle "une aide au pédalage". En tout, il faut près d'une heure pour installer le moteur de deux kilos sur un cadre préparé. Facture finale, 2 700 euros pour pédaler sans effort et rien ne se voit. Certains professionnels l'utiliseraient en toute connaissance de cause. Malgré les polémiques, le public, lui, répond toujours présent. Quant aux coureurs, ils rêvent toujours de jours meilleurs. Taper les fraudeurs au portefeuille serait peut-être la seule sanction efficace.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne