Matteo Trentin remporte sur le fil la 7e étape du Tour à Nancy

(Matteo Trentin devance Peter Sagan sur le fil © Reuters/Christian Hartmann)

Au terme d'une longue étape de 234 km, l'Italien Matteo Trentin a créé la surprise en devançant sur le fil le favori, Peter Sagan sur la ligne d'arrivée à Nancy. Nibali reste maillot jaune.

Tout le monde le disait, cette longue étape de 234,5 kilomètres entre Epernay et Nancy n'était pas idéale pour les purs sprinteurs. Tout le monde le disait aussi, le parcours, accidenté sur la fin, convenait parfaitement à Peter Sagan... Et pourtant... L'Italien Matteo Trentin (Omega Pharma) a créé la surprise en coupant le premier, d'un boyau à peine, la ligne d'arrivée au nez et à la barbe du grand Slovaque. Il y a un an qusiment jour pour jour, l'Italien remportait une belle victoire sur le Tour à Lyon. Belle commémoration pour lui, et donc deuxième victoire sur le Tour.

Ce sont les deux difficultés finales de l'étape qui ont dessiné le dénouement de la course. Pas impressionnantes, mais placées dans les 15 derniers kilomètres, les côtes de Maron et de Boufflers ont fait exploser le peloton. Et envoyé à terre quelques cadors, comme Tejay Van Garderen ou Andrew Talansky, 7e au classement général à presque deux minutes de Vincenzo Nibali, qui a tranquillement conservé son maillot jaune.

Une échappée stérile

Pourtant, dès le neuvième kilomètre de l'étape, six hommes avaient décidé de fausser compagnie au peloton pour tenter leur chance en solitaire. Parmi eux, le Suisse Martin Elmiger - élu combatif de l'étape - et les Français Anthony Delaplace ou Nicolas Edet. Ils auront porté haut leurs couleurs pendant près de 200 kilomètres, avant d'être avalés par un peloton qui ne leur a jamais concédé plus de quatre minutes d'avance. Ils n'auront pas eu le temps de se recueillir devant les nombreux monuments, et lieux de mémoire de la Première guerre mondiale, jalonnant cette étape passée notamment autour de Verdun et Douaumont.

A REVIVRE ►►► La septième étape du Tour entre Epernay et Nancy

De nombreuses chutes, et trois abandons dont celui de Danny Van Poppel ont émaillé cette étape, des péripéties récurrentes depuis le départ du Tour. Alors que se profilent trois jours durant lesquels la route va s'élever, dans les Vosges, les 186 coureurs restants sont déjà bien entamés.

Vous êtes à nouveau en ligne