VRAI OU FAKE Les idées claires : L'Homme a-t-il vraiment marché sur la Lune ?

radio france

Cette semaine, le programme Apollo et les missions de la NASA sur la Lune sont au coeur des Idées claires, notre programme hebdomadaire produit par Franceinfo et france Culture et destiné à lutter contre les désordres de l'information, des fake news aux idées reçues.

“C’est un petit pas pour l’Homme, un grand pas pour l’humanité”. Lorsque l’astronaute Neil Armstrong prononce ces mots, il est au milieu de la mer de la Tranquillité, la plaine lunaire qui fait face à la Terre, à quelque 384 000 km de là. Il est le premier homme à poser un pied sur la Lune.

La scène, retransmise quasiment en direct sur Terre restera comme l’un des plus grands moments du XXe siècle. Pourtant, il continue aujourd’hui de soulever des interrogations, tant le défi technologique était grand et l’issue incertaine.

Devant leur téléviseur, plus d’un milliard de Terriens suivent incrédules ces images inimaginables ailleurs que dans un film de science-fiction, comme 2001 l’Odyssée de l’espace de Stanley Kubrick sorti l’année d’avant, en 1968.

L’enjeu pour les États-Unis est immense : redorer son image face à l’URSS qui se targuait depuis le 12 avril 1961 d’avoir envoyé le premier homme dans l’espace, Youri Gagarine. Dès la mise en place du programme Apollo, lancé par John F. Kennedy en 1961, près de 400 000 scientifiques et ingénieurs ont travaillé sur le projet qui a mobilisé un budget considérable, environ 169 milliards de dollars actuels.

Mais à peine les trois astronautes de la mission Apollo 11 sont rentrés sur Terre que des doutes apparaissent. Comment ces trois hommes ont-ils survécu après être sorti du champ magnétique de la Terre ?

Comment expliquer certains détails troublants sur les clichés ramenés de la Lune, comme cette forte luminosité, l’absence d’étoiles ou encore le mouvement du drapeau américain planté dans le sol lunaire ?

Plusieurs missions Apollo enverront d’autres hommes sur la Lune dans les années 1970 mais le contexte politique de la décennie, marqué par le scandale du Watergate, instaure un climat de défiance envers le gouvernement. Certains ont même soupçonné que les images de la mission Apollo 11 avaient été tournées en studio, et mieux encore, par Stanley Kubrick lui-même.

En 1999, un sondage de l'institut Gallup indiquait qu’environ 6 % des Américains pensaient que les missions Apollo avaient été mises en scène.

Pour répondre à nos interrogations, nous avons sollicité François Forget, astrophysicien, directeur de recherche au CNRS, qui a lui-même travaillé à la NASA.

"Les Idées claires", un programme hebdomadaire vidéo et audio

Vous êtes à nouveau en ligne