6e étape : un nouveau Tour de France commence

(Après l'abandon de Froome, Nibali, toujours en jaune, aune carte à jouer © MAXPPP)

Les pavés passés, Froome qui a abandonné : c'est un nouveau Tour de France qui débute ce jeudi avec la sixième étape entre Arras et Reims. Quelque 194 km de course qui devrait bénéficier aux sprinteurs.

L'étape de mercredi, avec ses secteurs pavés, avait provoqué des sueurs froides chez les coureurs avant même le début du Tour. Et dans le Yorkshire déjà, tous expliquaient qu'il y aurait un avant et un après Ypres – Arenberg. Désormais, les coureurs vont avoir le regard tourné vers la première étape de montagne dimanche puis l'arrivée sur la Planche des Belles Filles lundi.

En attendant, les sprinteurs devraient de nouveau être à l'honneur ce jeudi avec une étape taillée pour eux. Tout le monde aura le regard tourné vers l'Allemand Marcel Kittel qui l'a déjà emporté trois fois sur ce Tour de France. Mais ses adversaires ne comptent pas baisser les bras. Samuel Dumoulin va tout faire pour compliquer la tâche du champion allemand. "S'il est emmené par son train c'est difficile. C'est le plus rapide à l'heure actuelle. Maintenant je vais essayer et il ne faut laisser filer aucune occasion" , explique le champion français.

L'abandon de Froome redistribue les cartes

Cet autre Tour qui débute est aussi celui qui concerne les favoris. Car l'étape de mercredi a fait chuter le premier d'entre eux, l'Anglais Chris Froome obligé d'abandonner après être tombé deux fois. La physionomie de la course en est bouleversée. Du côté de l'équipe Sky, il va falloir se trouver un nouveau leader. Ce rôle devrait incomber au jusqu'à présent fidèle lieutenant, l'Australien Richie Porte. Pour Dave Brailsford, le manager de l'équipe britannique, "on a eu un an et demi avec presque rien. Cette année on a eu beaucoup de chutes. C'est le sport."

Désormais les candidats à la victoire finale s'appellent Alberto Contador et Vincenzo Nibali. Le coureur espagnol pointe pour l'instant à la 19e place au général à 2'37 du maillot jaune de Vincenzo Nibali. "Maintenant on va devoir attaquer ", explique Bjarn Riis, directeur sportif de Contador. Avec ses précieuses secondes d'avance, Nibali peut lui voir la vie en jaune. "Avoir un bon avantage sur Alberto c'est forcement bien mais le tour se termine à Paris. "

Vous êtes à nouveau en ligne