Coupe de France : une année pleine de surprises

Comme chaque année, la Coupe de France de football a réservé son lot de surprises.

C'est une histoire de coupes, celle d'un entraîneur qui a gagné une nouvelle coupe de cheveux un soir d'exploit en Coupe de France. À Avranches, tondeuse à l'appui, un pari est un pari, surtout lorsqu'un grand club est renversé par un plus petit. Et ce weekend, les surprises n'ont pas manqué. Vestiaires embués, terrains envahis, footballeurs chanteurs, bref, une ambiance de Coupe de France.

Chaque année un nouveau "Petits Poucet"

Ce trophée fête cette année ses 100 ans d'existence. Voici ceux à qui revient le traditionnel surnom de "Petit Poucet" : les Vendéens du Poiré-sur-Vie, club amateur de Division d'honneur, la sixième division. Ils sont qualifiés pour les seizièmes de finale et affronteront Strasbourg, club de Ligue 2. Sarreguemines, pensionnaire de CFA 2, a fait tomber Reims, deuxième de Ligue 2.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne