VIDEOS. Tony Parker arrête le basket : retour en images sur les plus grands moments de sa carrière

Tony Parker joue avec les San Antonio Spurs à Charlotte (Etats-Unis), le 21 mars 2016.
Tony Parker joue avec les San Antonio Spurs à Charlotte (Etats-Unis), le 21 mars 2016. (STREETER LECKA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

Le meneur français a annoncé qu'il prenait sa retraite sportive après dix-huit saisons passées en NBA.

Il est considéré comme le meilleur joueur de l'histoire du basket français. A 37 ans, Tony Parker a annoncé, lundi 10 juin, qu'il prenait sa retraite sportive. "C'est avec une grande émotion que je mets un terme à ma carrière. J'ai beaucoup travaillé, énormément reçu, c'était une aventure incroyable !", a écrit le meneur de jeu sur son compte Twitter.

Après dix-huit saisons en NBA, quatre titres de champion outre-Atlantique et un sacre à l'Euro 2013 avec les Bleus, retour en images sur les temps forts de la carrière du meneur de jeu.

2000 : un premier titre chez les juniors

Tony Parker commence à briller au tout début des années 2000. Agé alors de 18 ans et portant le numéro 9, il mène les Bleuets jusqu'à la victoire lors du championnat d'Europe des moins de 18 ans. "Un souvenir extraordinaire pour le reste de [sa] carrière", dit à l'époque l'un des commentateurs.

2003 : le sacre en NBA

Le meneur français traverse rapidement l'Atlantique, après deux saisons chez les pros au Paris Racing. Les San Antonio Spurs le sélectionnent en 2001 et "TP" devient rapidement titulaire dans l'écurie texane. Deux ans plus tard, en 2003, il devient le premier Français à passer à son doigt la fameuse bague de champion NBA, en battant les New Jersey Nets en finale. Il n'a alors que 21 ans.

2005 : sa deuxième victoire en NBA

Les victoires s'enchaînent. Avec les Spurs, il remporte, à 23 ans, un deuxième titre NBA le 23 juin 2005 face aux Detroit Pistons, au terme d'une finale haletante. Tony Parker est désormais l'un des leaders de son équipe et forme un trio magique avec l'intérieur star Tim Duncan et l'arrière Manu Ginobili. Avec deuxième titre en trois saisons, San Antonio s'impose comme la franchise dominante dans la ligue nord-américaine.

2007 : le meilleur joueur des finales de NBA

Il fait cette fois-ci face aux Cleveland Cavaliers de LeBron James, le meilleur joueur de la planète à l'époque. Le 14 juin 2007, Tony Parker remporte (encore) le titre de champion NBA et s'offre une troisième bague. Mieux, le Français est élu MVP de la finale, une première pour un Européen. Avec ces trois titres NBA, "les San Antonio Spurs se sont affirmés comme la meilleure équipe des années 2000, souligne L'Equipe. Trois campagnes qui ont vu Tony Parker influer de plus en plus sur le jeu de son équipe."

2008 : un match record à 55 points

C'est le meilleur match de sa carrière, en tout cas en termes statistiques : le 5 novembre 2008, les Spurs de San Antonio affronte les Minnesota Timberwolves. Le meneur tricolore inscrit 55 points sur le parquet adverse. "Il devient ainsi le troisième joueur de l'histoire à cumuler autant de points et de passes lors d'une même rencontre, en compagnie des légendes Oscar Robertson et Michael Jordan", rappelle RMC Sport.

2013 : un panier décisif en finale NBA

Quelques secondes qui paraissent durer des heures. Lors du premier match de la finale NBA qui oppose San Antonio à Miami, Tony Parker délivre son équipe. A 16 secondes de la fin, il tente de percer la défense. "C'est après avoir mis un genou à terre, en trébuchant, qu'il a tout de même eu l'agilité pour se relever, pour pivoter et passer sous le bras de LeBron James afin de rentrer l'un des paniers les plus acrobatiques de cette série", décrit le site Basket Actu. Malgré cette incroyable action, les Spurs perdent la série (quatre victoires à trois pour Miami) et la finale au bout du suspense.

2013 : un titre de champion d'Europe

Retour en Europe, en Slovénie précisément. En 2013, les Bleus décrochent leur première grande compétition internationale, le championnat d'Europe, face à la Lituanie, après avoir battu en demi-finales l'ennemi intime espagnol. Pour Tony Parker, c'est la récompense d'une fidélité exemplaire au maillot tricolore pour lequel il n'a cessé de clamer son amour.

2014 : une dernière bague en NBA

Un an après avoir laissé échapper le titre face à Miami, les San Antonio Spurs prennent une revanche éclatante, le 15 juin 2014, en remportant le cinquième titre de leur histoire et le quatrième de Tony Parker. "C'est vraiment incroyable, c'est mon plus beau titre, parce qu'il y a eu la façon dont on a gagné, parce qu'il y a eu la finale 2013 perdue", déclare alors Tony Parker. "Cerise sur le gâteau", il partage la victoire avec Boris Diaw, le capitaine des Bleus, son ami de toujours depuis leur rencontre sur les bancs de l'Insep.

Vous êtes à nouveau en ligne