Salaire des sportifs français : toujours pas de femme dans le top 50

(Reuters)

L'Equipe magazine publie son classement annuel des sportifs français les mieux payés, tous revenus confondus. Si les footballeurs tiennent toujours le haut du pavé, les basketteurs de la NBA s'en sortent eux aussi très bien. En revanche, aucune femme n'y figure pour la quatrième année consécutive.

Numéro un du top 50 des sportifs français les mieux payés : Karim Benzema. Selon le classement publié ce samedi par L'Equipe
magazine
,  avec 13 millions d'euros, le footballeur madrilène devance de quelques centaines de
milliers d'euros le basketteur Tony Parker qui émarge à 12,4 millions d'euros
sur 2012. La médaille de bronze revient à Franck Ribéry qui complète le podium
avec 11,5 millions d'euros de revenus sur l'année.

Comme chaque année, les footballeurs dominent outrageusement
ce championnat un peu particulier. On en compte 43 dans ce classement.
Quatre basketteurs français, évoluant tous en NBA, y figurent également et sont même tous dans les 20 premiers.

Deux tennismen sont aussi de la partie : Jo Wilfried Tsonga
avec 5,5 millions d'euros et Richard Gasquet qui ferme la marche de ce
classement avec tout de même 2,8 millions d'euros de revenus. Une lanterne
rouge pas vraiment à plaindre.

Le semi-retraité et neuf fois champion du monde de rallye,
Sébastien Loeb, arrive lui à la huitième place de ce classement avec 8,5
millions d'euros.

Aucune femme pour la quatrième année

Mais quid de la judokate Lucie Décosse, médaille d'or lors
des derniers JO et trois fois championne du monde ? De la nageuse Camille
Muffat
qui a remporté trois médailles, dont une d'or, lors des derniers JO ? Voire des
footballeuses de l'Olympique Lyonnais
qui ont remporté ces deux dernières
années la ligue des champions féminines de l'UEFA ?

Les sportives françaises, si douées et titrées qu'elles
soient, sont bien loin d'atteindre les émoluments de leurs homologues masculins.
Pour la quatrième année consécutive, aucune ne figure dans le classement publié
par L'Equipe magazine .
La nageuse Laure manaudou est la dernière sportive française à avoir figuré dans ce classement. 

Pour Laurent Acharian expert du sport au cabinet
d'audit et de conseil PWC, cela s'explique notamment par le fait que ces sportives "n'ont pas réussi à capitaliser sur leurs médailles ". Impossible pour elles de
figurer dans un classement de ce type car "les sponsors ne viennent à vous que si vous êtes visibles.