Paris suspects : la défense dénonce une "instruction surréaliste" au dernier jour du procès

(Les avocats du clan Karabatic ont dénoncé ce jeudi une "instruction surréaliste" au procès des paris suspects à Montpellier © MaxPPP)

Au dernier jour du procès des paris suspects liés au match de handball Cesson-Montpellier, les avocats du clan Karabatic ont dénoncé une "instruction surréaliste" au tribunal de Grande Instance de Montpellier. Le jugement sera rendu le 10 juillet.

"On a voulu faire tomber Nikola Karabatic ". Par ces mots, les avocats du clan Karabatic (Luka, Nikola et leurs compagnes) ont conclu ce jeudi le dernier jour du procès des paris suspects liés au match de 1ere division de handball entre Cesson et Montpellier, un match présumé truqué disputé en mai 2012.

"Il manquait un gros poisson pour booster l'audimat"

"On essaye de le raccrocher de gré ou de force à ce dossier, c'est absurde! " a déclaré la défense. "Il manquait un gros poisson, celui qui va booster l'audimat ", a estimé Me Jean-Marc Phung, au sujet de son client Nikola Karabatic.

"Vous les relaxerez tous ou vous en relaxerez aucun"

Depuis le 15 juin, 16 personnes comparaissent au tribunal de Grande Instance de Montpellier. "Vous les relaxerez tous ou vous en relaxerez aucun ", a déclaré Me Jean-Robert Phung, avocat de la défense. A la sortie de l'audience, Nikola Karabatic a réagi sobrement : "On s'en remet à la décision du tribunal et du juge ".

Verdict attendu le 10 juillet

Lundi, le procureur de la République avait requis trois mois de prison avec sursis et 30.000 euros d'amende contre Nikola Karabatic. Pour les 15 autres prévenus, les peines requises allaient de 7.500 à 80.000 euros d'amende et de trois à six mois de prison avec sursis. Le procureur avait dénoncé une "tricherie en équipe ". Le verdict est attendu le 10 juillet.

Vous êtes à nouveau en ligne