Les Raptors de Toronto croquent Milwaukee et s'offrent leur première finale NBA

Le joueur des Raptors Kawhi Leonard brandit le trophée de la conférence Est, dimanche 26 mai 2019 à Toronto (Canada), avec déjà en ligne de mire la finale de la Ligue, à partir de jeudi prochain.
Le joueur des Raptors Kawhi Leonard brandit le trophée de la conférence Est, dimanche 26 mai 2019 à Toronto (Canada), avec déjà en ligne de mire la finale de la Ligue, à partir de jeudi prochain. (CLAUS ANDERSEN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

C'est la première fois que la franchise canadienne, créée en 2005, accède à une finale de ligue nord-américaine de basket.

Les Raptors ont de l'appétit. Toronto va disputer pour la première fois de son histoire la finale NBA face au grand favori, Golden State, après avoir écœuré samedi 25 mai Milwaukee, meilleure équipe de la saison régulière, en finale de la conférence Est. Avec ses deux lancers francs convertis à moins de quatre secondes de la sirène du match 6 entre les deux équipes, remporté 100-94 par Toronto, Kawhi Leonard a été le grand artisan de cette qualification inédite (quatre victoires à deux sur l'ensemble de la série) dans l'histoire de la franchise canadienne créée en 2005.

Tout un pays, déçu par ses franchises NHL de hockey sur glace, le sport-roi au Canada, est derrière les Raptors. La performance a d'ailleurs été saluée par le Premier ministre Justin Trudeau.

Le match était capital pour Milwaukee, mené 3-2, et Toronto a longtemps souffert sur son parquet, en comptant jusqu'à 15 points de retard dans le troisième quart-temps. "Battre Milwaukee et rejouer une finale, c'est pour moi très fort après la saison [2017-18] que j'ai vécue (...) Je veux juste gagner, je m'en fous d'être le meilleur joueur, je veux être dans la meilleure équipe", a commenté Kawhi Leonard, sacré champion NBA en 2014 avec les Spurs.

Et maintenant, faire tomber les Warriors

L'élimination de Milwaukee est une énorme désillusion pour Giannis Antetokoumpo; star de la franchise du Wisconsin. "Ils ont bien joué le coup et nous avons raté le coche. On a pourtant mené deux victoires à zéro et on aurait pu remporter le match numéro 3", a regretté l'ailier grec, en ballottage avec James Harden (Houston) et Paul George (Oklahoma) pour le titre de meilleur joueur de la saison (MVP).

Toronto va défier en finale à partir de jeudi Golden State, l'équipe-référence de la NBA depuis cinq ans qui a remporté trois des quatre derniers titres. Les Warriors, qui ont balayé Portland (4-0) en finale de la conférence Ouest, se reposent depuis quasiment une semaine et sont les grands favoris des bookmakers de Las Vegas. Mais ils ont perdu leurs deux matches de saison régulière face aux Raptors qui, à l'image de Kyle Lowry, ne font aucun complexe. "Je ne suis pas rassasié. Notre but, c'est de remporter le titre et de battre le champion sortant."

Vous êtes à nouveau en ligne