Coupe du monde de basket : revivez la demi-finale des Bleus perdue face à l'Argentine (80-66)

Rudy Gobert lors du quart de finale contre les Etats-Unis, à Dongguan (Chine), le 11 septembre 2019.
Rudy Gobert lors du quart de finale contre les Etats-Unis, à Dongguan (Chine), le 11 septembre 2019. (XUE YUBIN / XINHUA / AFP)

Comme en 1954 et 2014, les Bleus ont échoué une nouvelle fois vendredi, aux portes de la finale du Mondial.

Quelle désillusion ! Les Bleus n'ont jamais été en mesure de rivaliser face à l'Argentine, vendredi 13 septembre, et ont logiquement perdu en demi-finale de la Coupe du monde de basket (80-66). Après son exploit historique, mercredi, contre les Etats-Unis, défaits pour la première fois en compétition officielle depuis 2006, l'équipe de France a manqué d'énergie face aux solides Pumas, emmenés par Luis Scola.

En difficulté dès les premières minutes. Les hommes de Vincent Collet n'ont jamais trouvé la bonne carburation. Rapidement dominés, après une série de dix points consécutifs des Argentins (2-10), ils ont passé leur temps à courir après le score.

Manque d'adresse. Leur manque d'adresse à longue distance (7/31) a pesé dans la balance mais c'est aussi leur manque d'agressivité, en particulier aux rebonds (36 contre 41 pour les Argentins), qui les a empêchés d'inverser le cours du match. Rudy Gobert, épatant face aux Etats-Unis, était en deçà de ses standards habituels (3 points mais 11 rebonds) et l'artilleur Evan Fournier, trop maladroit derrière l'arc (1/6 pour 16 points au total).

Match contre l'Australie pour le bronze. Battus il y a cinq ans à ce stade par la Serbie, les Français devront se ressaisir pour décrocher une deuxième médaille de bronze, dimanche, face à l'Australie qui les avaient dominés de justesse en phase de groupes (100-98).

18h37 : Voici les principaux titres de l'actualité :

Patrick Balkany a été condamné à quatre ans de prison ferme pour fraude fiscale et aussitôt envoyé en détention, dans le volet "fraude fiscale" de son procès. Son épouse Isabelle a été condamnée à trois ans ferme mais elle a échappé au mandat de dépôt.

Trois mois après la mort de Steve Maia Caniço, le commissaire chargé de l'intervention policière le soir de la Fête de la musique "sera muté", annonce Christophe Castaner. Le ministre a dévoilé un rapport qui dénonce son "manque de discernement".

Les employés de la RATP sont les premiers à faire grève contre le projet de réforme des retraites. La plupart des lignes de métro sont tout simplement fermées.


Deux jours après les auditions de François Bayrou et Marielle de Sarnez, la cellule investigation de Radio France publie une enquête sur les soupçons d'emplois fictifs au MoDem. Elle a eu accès à de nombreux témoignages et documents qui étayent les soupçons des policiers.


Fin du rêve mondial pour les Bleus. Les Français ont été surclassés par les Argentins en demi-finale de la Coupe du monde (80-66). Ils tenteront de décrocher la médaille de bronze dimanche contre l'Australie.

18h26 : "Je pense qu'ils étaient assez émoussés avec une journée de récupération de moins que les Argentins. Sur une fin de compétition comme un championnat du monde, ça a certainement joué dans la balance. On ne les a pas sentis hargneux face à une équipe d'Argentine extrêmement agressive."

Les Bleus ont eu toutes les peines à exister face à l'Argentine en demi-finale de la Coupe du monde. Après cette défaite, l'ancienne internationale française Yannick Souvré livre quelques éléments d'analyse sur franceinfo.

16h00 : Les Bleus sont passés à côté de leur match, sans doute fatigués. Dommage mais bravo pour leur parcours.

16h14 : "Evidemment, la défaite de ce soir nous met un coup mais il va falloir continuer d'être ensemble sur ce dernier match [pour la troisième place]."

Nando de Colo a accordé quelques mots à nos confrères de M6. Forcément déçu, le joueur vise désormais la médaille de bronze en guise de consolation. La rencontre se disputera dimanche contre l'Australie, une équipe qui a déjà battu les Bleus durant ce Mondial. C'est la deuxième fois que les Français disputeront la "petite finale" de cette compétition (ils avaient terminé troisièmes en 2014).

15h55 : La France est éliminée en demi-finales par l'Argentine (80-66). Comme en 1954 et 2014, les Bleus échouent une nouvelle fois aux portes de la finale d'un Mondial.

15h49 : Les Argentins placent une dernière accélération en fin de match, histoire de dissiper les derniers espoirs français. Les Bleus n'ont jamais été en mesure de rivaliser. Ils ont manqué de jus et d'énergie tout au long de la rencontre. Argentine-France : 76-60.



(NOEL CELIS / AFP)

15h43 : Les Bleus restent à distance des Argentins, avec un écart stabilisé autour de huit points. L'horloge joue contre eux. Il aurait fallu rentrer quelques lancers à trois points pour espérer relancer la machine, mais le pourcentage de réussite est trop faible à cette distance (22%). Les Bleus ont également gâché beaucoup de lancers francs (55% de réussite !). Argentine-France : 65-57.



(GREG BAKER / AFP)

15h33 : C'est maintenant ou jamais : les Bleus vont devoir apporter de la folie et tenter le tout pour le tout. L'équation est simple : huit points à combler en moins de huit minutes. Argentine-France : 63-55.

15h27 : C’est triste de voir une nouvelle fois une équipe de France qui a réalisé un exploit historique dans une grande compétition passer complètement à côté de son match au tour suivant.

15h27 : Après un choc, Vincent Poirier a mis de longues secondes avant de se relever. Comme un symbole. Les Français sont KO à la fin du troisième quart temps. Trop de perte de balles, trop d'imprécisions... L'affaire semble bien mal engagée. Argentine-France : 60-48.



(ZHANG CHENLIN / XINHUA / AFP)

15h24 : D’un côté une équipe, de l’autre des individualités.. Outre la maladresse des Bleus, une lenteur sans doute lié à un manque de jus. La journée de récup' en moins pèse dans les jambes.

15h26 : Ne nous mentons pas : c'est la débandade. Les Bleus ne parviennent plus à dérouler leur jeu et leurs possessions offensives reposent désormais uniquement sur des initiatives personnelles. Les Argentins déroulent tranquillement, avec une belle unité collective. Argentine-France : 60-46.



MENG YONGMIN / XINHUA / AFP

15h17 : Il faut tout de même rendre hommage à la défense argentine, impitoyable et d'une densité rare. Les Pumas coupent régulièrement les lignes de passe des Français. Résultat ? Les Bleus n'ont inscrit que 38 points à la moitié du troisième quart-temps. Une misère. Argentine-France : 52-38.

15h13 : "C'est pas normal qu'ils prennent le rebond (...). Jouez simple, bougez la balle et renversez !" Vincent Collet tente de remobiliser ses troupes à l'occasion d'un temps mort. Il sent bien que ses joueurs n'y sont pas du tout dans l'agressivité. Dans la foulée, les Français perdent encore bêtement un ballon sur une possession. La fin du match risque d'être longue.

15h12 : Les Français continuent de vendanger à trois points. Leur adresse à longue distance est catastrophique, pourquoi insister ? Les Argentins creusent encore leur avantage dans ce troisième quart-temps et comptent désormais dix points d'avance. Argentine-France : 48-38.





(MENG YONGMIN / XINHUA / AFP)

15h03 : C'est reparti à Pékin. Les Français accusent un retard de sept points et leur première possession ne donne rien. Espérons que Vincent Collet ait trouvé les mots justes dans les vestiaires car il va falloir cravacher. Argentine-France : 39-32.



ZHANG CHENLIN / XINHUA / AFP

14h50 : Je ne le sens pas trop ce match. Les Argentins sont très bons et ne sont pas là par hasard.

14h49 : + 7... Ça se corse !

14h50 : Les Pumas plantent un dernier tir à longue distance avant la pause. Aïe. C'est la fin du deuxième quart-temps et la France ne parvient pas à prendre les commandes du match, notamment en raison d'un manque d'adresse à trois points et de grosses difficultés en défense. Argentine-France : 39-32.



GREG BAKER / AFP

14h41 : J’ai comme l’impression que ce n’est pas gagné pour nos Bleus ! je les trouve moins fringants que dans les matchs précédents.

14h41 : Comme le fait le joueur de Strasbourg Ali Traoré, les Bleus pêchent à trois points avec un faible taux de réussite à longue distance (18%). Argentine-France : 32-27.

14h36 : Coup d'accélérateur des Argentins qui creusent à nouveau l'écart. Les Français encaissent six points d'affilée et Vincent Collet demande un temps mort. Argentine-France : 29-24.





(NOEL CELIS / AFP)

14h34 : Il y a du beau monde au bord du terrain. L'ancien international argentin Manu Ginobili est assis aux côtés de la légende Kobe Bryant.



(NOEL CELIS / AFP)

14h32 : Les Français repassent devant l'Argentine ! L'entame du premier quart-temps avait été catastrophique mais le deuxième quart-temps est parfaitement mené. Evan Fournier monte en régime et Louis Labeyrie offre une étonnante prestation. Argentine-France : 23-24.

14h27 : Un membre de l'équipe de France était blessé avant cette rencontre contre l'Argentine... le kiné Serge Krakowiak. Fort heureusement, l'ancien international Boris Diaw a veillé au grain, à en croire cette image postée hier par le président de la Fédération française de basket.

14h24 : Fin du premier quart-temps et les Bleus sont dans le dur. Après une entame catastrophique, les hommes de Vincent Collet ont montré de meilleures intentions et ont comblé une partie de leur retard. Mention spéciale pour Nando de Colo et Louis Labeyrie. Il va falloir afficher davantage d'agressivité en défense. Argentine-France : 21-18.





GREG BAKER / AFP

14h17 : Nando de Colo est une nouvelle fois brillant. Il parvient presque seul à maintenir les Français à flot, avec un joli mouvement d'attaque et deux nouveaux points à la clé. Dans la foulée, Louis Labeyrie fait trembler le filet à trois points. Luis Scola répond en obtenant la faute et en ajoutant deux nouveaux points. Argentine-France : 17-12.

14h13 : Ce temps mort a fait du bien aux Français, qui grignotent un peu de leur retard. Nando de Colo va chercher la faute et transforme ses deux lancers. Dans la foulée, les Argentins trouvent encore une fois l'intervalle et le dunk. Trop facile pour les Pumas. Il y a beaucoup trop de laisser-aller dans la défense bleue. Argentine-France : 12-7.

14h10 : Très mauvaise entame des Bleus, qui se font littéralement rouler dessus par les Argentins en encaissant dix points consécutifs. Vincent Collet est contraint de demander un temps mort, car la défense française est en train d'imploser. Argentine - France : 10-2.





(NOEL CELIS / AFP)

14h05 : La demi-finale entre la France et l'Argentine vient de débuter. Les Bleus entament la rencontre de la meilleure des manières et ouvrent la marque (0-2).

13h44 : “Il y a cinq ans, nous avons vécu une situation similaire en battant l’Espagne en quarts de finale. Je pense que l’on avait trop fêté cette victoire pour être en mesure de bien jouer cette demi-finale."

Après la victoire en quarts, l'entraîneur Vincent Collet a d'ailleurs lancé un avertissement à ses joueurs : il faudra attaquer le match pied au parquet. Au Mondial 2014, les Bleus avaient mal digéré un exploit similaire en quarts contre l'Espagne et s'étaient inclinés en demi contre la Serbie.

13h43 : Les Français et les Argentins se sont affrontés à treize reprises et cela donne six victoires et sept défaites pour les Bleus. Pire : les Pumas ont même battu les Bleus lors de leurs trois dernières oppositions en Coupe du monde (80-70 en 2006 la dernière fois).

13h43 : Après une éclatante victoire contre les Etats-Unis, la France ne peut pas se reposer sur ses lauriers. Elle affronte la très solide Argentine de Luis Scola (39 ans), qui a terrassé la Serbie en quarts. Les Bleus avaient facilement remporté leur match de préparation face à ces adversaires, fin août (77-58), mais le contexte est aujourd'hui très différent.

12h58 : Avant cette édition, les Bleus n'avaient atteint les demi-finales d'un Mondial qu'à deux reprises : en 1954 et 2014. Ils n'ont jamais disputé de finale.

12h56 : Les Bleus affrontent l'Argentine dans une heure en demi-finales du Mondial. Voici les images de leur arrivée dans la salle, il y a une quarantaine de minutes environ. On y croit !

13h59 : L'Espagne se qualifie pour la finale du Mondial de basket après sa victoire contre l'Australie acquise après deux prolongations (95-88). Les coéquipiers de Marc Gasol affronteront le vainqueur de la rencontre France-Argentine.



MENG YONGMIN / XINHUA / AFP

Vous êtes à nouveau en ligne