Le basketteur Rudy Gobert va devenir le sportif français le mieux payé

Le pivot français des Utah Jazz, Rudy Gobert (à gauche), vendredi 28 octobre 2016, à Salt Lake City (Etats-Unis).
Le pivot français des Utah Jazz, Rudy Gobert (à gauche), vendredi 28 octobre 2016, à Salt Lake City (Etats-Unis). (GENE SWEENEY JR. / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

A 24 ans, il touchera 25,5 millions de dollars par saison et profite d'une incroyable inflation des salaires en NBA, grâce à l'explosion des droits télévisés du basket outre-Atlantique.

Rudy Gobert crève le plafond. Le basketteur international français, présenté comme l'un des meilleurs défenseurs de NBA, a trouvé un accord avec son club, les Utah Jazz, pour signer un contrat de "plusieurs années", à 102 millions de dollars (environ 93 millions d'euros), a annoncé lundi 31 octobre le quotidien local The Salt Lake Tribune (en anglais). Une rémunération qui ferait du joueur de 24 ans le sportif français le mieux payé à l'année.

Le natif de Saint-Quentin (Aisne) profite de l'inflation des salaires en NBA dopée par l'explosion des droits TV, mais aussi de ses impressionnantes qualités physiques et de son énorme potentiel. Le joueur a dans la nuit confirmé cette prolongation de contrat, qui s'étalera sur 4 ans.

Au coude-à-coude avec Nicolas Batum

Avec 25,5 millions de dollars par an à partir de 2017, l'intérieur de 24 ans risque de dépasser son coéquipier chez les Bleus Nicolas Batum, qui vient de signer en juillet un contrat mirobolant de 24 millions de dollars par saison avec Charlotte, en terme de rémunération annuelle. Batum reste toutefois sur la durée le sportif français le mieux payé de l'histoire, avec 120 millions de dollars (environ 109 millions d'euros) sur cinq ans.

Le Jazz, l'équipe de Gobert depuis 2013, avait jusqu'au 31 octobre pour lui faire signer un nouveau contrat alors qu'il arrive dans la dernière année de son contrat de "rookie" (débutant). L'intérieur tricolore est devenu un pilier des Jazz avec des statistiques de 7,2 points, 8,6 rebonds et 2 contres par match depuis ses débuts NBA, mais il n'a jamais encore participé aux play-offs avec la franchise de Salt Lake City.

Vous êtes à nouveau en ligne