Florent Piétrus : "J’avais envie de donner de l’espoir aux gens"

(Florent Piétrus : "Les adversaires ne joueront pas contre l’équipe de France, mais contre l’équipe championne d’Europe" © RF Laura Lequertier)

Le vice-capitaine et défenseur de l’équipe de France, Florent Piétrus a fait ce mardi, un saut dans les studios de France Info pour évoquer son auto-biographie parue cette semaine, mais aussi les entraînements sans Tony Parker. Un “double-pas”, quelques jours seulement avant la Coupe du monde de basket.

Derrière le “ministre de la défense”, comme est surnommé Florent Piétrus, se cache un homme ayant vécu une enfance difficile. "Les gens connaissent le sportif, mais pas l’homme, mon enfance, ce que j’ai enduré pour devenir le sportif que je suis mais surtout l’homme que je suis (...)" explique-t-il.  Des épreuves qui ne l'ont pas abattu cependant, raconte-t-il dans son livre Je n’ai jamais été petit,  aux éditions du Moment.  " J’avais envie de donner de l’espoir aux gens ”, explique celui qui a su "aller de l'avant" . Il disputera avec ses coéquipiers les premiers matchs de la Coupe du monde de Basket en Espagne à partir du 30 août.

"On a un nouveau statut à protéger" 

Motivé par la victoire des Français en Championnat d’Europe, ce colosse de 2m01 estime que l’équipe peut “aller très loin ”. “On a un nouveau statut à protéger et les ambitions vont avec. Les adversaires ne joueront pas contre l’équipe de France, mais contre l’équipe championne d’Europe. A nous d’avoir les épaules assez larges pour assumer ce statut ”, explique-t-il.

Pour cette compétition, la France est  amputée de son leader Tony Parker, 32 ans, champion NBA avec San Antonio, soucieux de se ménager "après avoir enchaîné 120 matches par an lors des quatre dernières années ". Une absence qui a entraîné des changements dans l’entraînement. “Il a fallu redistribuer un peu les cartes; les 20 points qu’il marquait par match: il faut les retrouver avec quelqu’un. C’est pas évident de jouer sans lui, il manque un peu cette magie pour débloquer des situations ”. 

 

Vous êtes à nouveau en ligne