Eurobasket : les cinq points forts des Bleus expliqués en gifs

Le sélectionneur des Bleus, Vincent Collet (assis), le 16 août 2015, lors d\'un match amical contre l\'Ukraine, à Mouilleron-le-Captif (Vendée).
Le sélectionneur des Bleus, Vincent Collet (assis), le 16 août 2015, lors d'un match amical contre l'Ukraine, à Mouilleron-le-Captif (Vendée). (JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP)

Vous ne comprenez rien au basket ? Pas de problème, francetv info vous en détaille le b.a.-ba.

Trois matchs, trois victoires. Les Bleus poursuivent leur route dans cet Eurobasket 2015 contre la Russie, mercredi 9 septembre, à Montpellier (Hérault), en match de poules. Surtout, l'équipe de France, coachée par Vincent Collet, a d'ores et déjà validé son billet pour les huitièmes de finale. Vous voulez suivre les exploits de Tony Parker et sa bande, mais vous n'y comprenez rien ? Après avoir révisé quelques tactiques de base, francetv info s'intéresse cette fois aux qualités individuelles des stars tricolores (et à la manière dont elles servent l'équipe).

Les pénétrations de Tony Parker

Le principe. Joueur hyper-rapide, Tony Parker profite de son avantage de vitesse, voire d'un écran d'un de ses coéquipiers, pour semer son défenseur et se rapprocher du panier. Pour finir son action, le meneur des San Antonio Spurs dispose de plusieurs armes. Dans L'Equipe (article abonnés), il expliquait récemment qu'il fallait de l'imagination pour "scorer" : "Les défenses te proposent toujours des nouvelles choses, et il faut trouver des solutions."

L'exemple. Parmi les mouvements préférés de Tony Parker, on note le "spin-move", qui consiste à feinter son vis-à-vis en tournant (à une vitesse folle) sur ses appuis.

Tony Parker, contre la Bosnie-Herzégovine, le 6 septembre 2015.
Tony Parker, contre la Bosnie-Herzégovine, le 6 septembre 2015. (FIBA / FRANCETV INFO)

Mais l'arme fatale de "TP" est probablement son tir en cloche, ou "flotteur", qu'il déclenche dans sa course et qui lobbe les intérieurs, chargés de protéger le panier.

Tony Parker, contre la Finlande, le 5 septembre 2015.
Tony Parker, contre la Finlande, le 5 septembre 2015. (FIBA / FRANCETV INFO)

Les contres de Rudy Gobert

Le principe. L'une des missions du pivot, poste qu'occupe Rudy Gobert, est de défendre l'accès au panier. C'est évidemment plus commode lorsqu'on mesure 2m15, comme le géant français. Surtout, le joueur de l'Utah Jazz dispose d'une envergure hors norme, de 3,35 m. Autrement dit, il a de très longs bras, en plus d'une bonne détente. Des aptitudes physiques qui font de lui un excellent contreur. 

L'exemple. Boom ! 

Rudy Gobert, contre la Bosnie-Herzégovine, le 6 septembre 2015.
Rudy Gobert, contre la Bosnie-Herzégovine, le 6 septembre 2015. (FIBA / FRANCETV INFO)

Là, c'est le Polonais Marcin Gortat qui bute sur le Français. 

Rudy Gobert, contre la Pologne, le 7 septembre 2015.
Rudy Gobert, contre la Pologne, le 7 septembre 2015. (FIBA / FRANCETV INFO)

Les passes de Boris Diaw

Le principe. Génial et altruiste, Boris Diaw est un meneur dans un corps d'intérieur. Tel Magic Johnson, le Bordelais adore passer et offrir des paniers faciles à ses partenaires. Parfois, l'ami de Tony Parker en équipe de France et aux Spurs refusera même de prendre un tir, ce qui peut être agaçant. Avec les Bleus, sa capacité à trouver ses coéquipiers est l'un des piliers du jeu mis en place par Vincent Collet.

L'exemple. Deux défenseurs bosniens unissent leurs efforts pour empêcher Boris Diaw de marquer près du panier. Mais celui-ci se retourne et transmet le ballon à Rudy Gobert, qui n'a plus qu'à dunker.

Boris Diaw pour Rudy Gobert, contre la Bosnie-Herzégovine, le 6 septembre 2015.
Boris Diaw pour Rudy Gobert, contre la Bosnie-Herzégovine, le 6 septembre 2015. (FIBA / FRANCETV INFO)

 

Ici, Boris Diaw envoie Rudy Gobert au alley-oop, c'est-à-dire que ce dernier saisit la balle en vol et smashe. Et bim !

Boris Diaw pour Rudy Gobert, contre la Pologne, le 7 septembre 2015.
Boris Diaw pour Rudy Gobert, contre la Pologne, le 7 septembre 2015. (FIBA / FRANCETV INFO)

Et Diaw créa le panier facile…

Boris Diaw pour Tony Parker, contre la Pologne, le 7 septembre 2015.
Boris Diaw pour Tony Parker, contre la Pologne, le 7 septembre 2015. (FIBA / FRANCETV INFO)

Les alley-oops pour Nicolas Batum

Le principe. C'est une combinaison dont les Bleus ont longtemps fait les frais, une spécialité de l'Espagnol Rudy Fernandez que Nicolas Batum s'est appropriée. L'ailier profite d'une seconde d'inattention de la défense pour partir dans le dos de son vis-à-vis et couper la ligne de fond pour aller dunker.

L'exemple. Tout est question de timing, puisque le meneur, Tony Parker dans ce cas-là, doit transmettre la balle pile au bon moment.

Tony Parker pour Nicolas Batum, contre la Bosnie-Herzégovine, le 6 septembre 2015.
Tony Parker pour Nicolas Batum, contre la Bosnie-Herzégovine, le 6 septembre 2015. (FIBA / FRANCETV INFO)

Les tirs à 3 points de Nando De Colo

Le principe. Bon passeur, formidable contre-attaquant, shooteur talentueux... Difficile de résumer Nando De Colo à une seule action tant le Français paraît complet dans son jeu. C'est d'ailleurs l'un des meilleurs scoreurs de l'équipe de France depuis le début de la préparation pour l'Eurobasket. Pour être tout à fait complémentaire de ses partenaires, l'arrière se doit de marquer quelques 3-points. Ce qu'il fait très bien. 

L'exemple. Contre la Finlande, le joueur du CSKA Moscou profite d'un écran de Boris Diaw et d'une passe de Tony Parker pour inscrire un tir ouvert.

Nando De Colo, contre la Finlande, le 5 septembre 2015.
Nando De Colo, contre la Finlande, le 5 septembre 2015. (FIBA / FRANCETV INFO)

A la fin du match, le défenseur de Nando De Colo sort sur Tony Parker, qui lui transmet en fait le ballon. Et le Français de punir cette erreur…

Nando De Colo, contre la Finlande, le 5 septembre 2015.
Nando De Colo, contre la Finlande, le 5 septembre 2015. (FIBA / FRANCETV INFO)

 

Vous êtes à nouveau en ligne