Eurobasket : pas de finale pour les Bleus après leur défaite face à l'Espagne (80-75)

Le meneur de l\'équipe de France, Tony Parker, face à l\'Espagnol Sergio Rodriguez lors de la demi-finale de l\'Eurobasket, le 17 septembre 2015 à Villeneuve-d\'Ascq (Nord).
Le meneur de l'équipe de France, Tony Parker, face à l'Espagnol Sergio Rodriguez lors de la demi-finale de l'Eurobasket, le 17 septembre 2015 à Villeneuve-d'Ascq (Nord). (EMMANUEL DUNAND / AFP)

Il a fallu une prolongation pour départager les deux équipes. Les Espagnols affronteront la Lituanie ou la Serbie en finale, dimanche.

Cruelle désillusion pour les Bleus. L'équipe de France s'est inclinée au bout du suspense, 80 à 75, en demi-finale de l'Eurobasket, jeudi 17 septembre, au stade Pierre-Mauroy de Lille, face à son grand rival espagnol. En ne parvenant pas à se hisser en finale, à domicile, la France échoue aussi à se qualifier directement pour les Jeux olympiques, dernier rêve de Tony Parker sous le maillot bleu. Elle devra passer par un tournoi de qualification olympique, en juillet prochain.

Les Bleus ont pourtant arraché la prolongation dans les dernières secondes du temps réglementaire, sur un incroyable 3-points de Nicolas Batum. Ils ont même compter 3 longueurs d'avance en prolongation, mais l'Espagne avait Pau Gasol, sa star, auteur de 40 points. A 78-75, Nicolas Batum a eu l'occasion de revenir au score, avec trois lancers francs... ratés. 

Des Bleus qui menaient

La soirée avait bien commencé pour l'équipe de France. Tony Parker et les siens ont mené une bonne partie de la rencontre et semblaient avoir le match en main. En deuxième mi-temps, les Bleus ont eu 11 points d'avance, grâce à deux tirs longue distance de Joffrey Lauvergne.

Mais ils se sont écroulés dans les derniers instants, incapables d'inscrire le moindre point, alors que l'Espagne revenait tranquillement en allant provoquer des fautes, donc des lancers francs. Derrière à quelques secondes du coup de sifflet final, la France a bien cru retourner la situation, dans une ambiance de feu, sur un shoot à 3 points de Batum, puis un contre de Rudy Gobert.

Pau Gasol impossible à arrêter

Comme un symbole de ce match, c'est Tony Parker, décevant dans l'ensemble, qui a perdu le ballon décisif à 30 secondes de la fin. Et c'est Pau Gasol, auteur de 40 points, soit son plus gros score d'un tournoi dont il est le meilleur marqueur, qui a achevé les Français. L'intérieur, légende du basket européen, a tout simplement inscrit la moitié des points de son équipe. Monumental.

L'intérieur des Chicago Bulls en NBA avait promis de se venger des deux défaites contre les Tricolores, en 2013, en demi-finale de l'Euro déjà, et surtout en quarts de "leur Mondial", l'an passé à Madrid. Celle-là leur était restée en travers de la gorge et les Espagnols étaient venus en mission en France, spécialement pour laver l'affront. Les Bleus peuvent encore accrocher une médaille de bronze à leur cou, dimanche : ce sera contre le perdant de Serbie-Lituanie.

L'arbitrage critiqué

A la mi-temps, Vincent Collet avait déjà dit qu'il aurait bien aimé que les arbitres sifflent quelques fautes en plus à ses joueurs. Le sélectionneur de l'équipe de France de basket a réitéré ses critiques, après la rencontre, en conférence de presse.

Nicolas Batum et Rudy Gobert (expulsé en fin de match pour avoir commis 5 fautes) ont aussi regretté les coups de sifflet dont a bénéficié le géant espagnol :

Cela dit..

Vous êtes à nouveau en ligne