Dakar : épidémie d'abandons chez les favoris de la course

La Peugeot de Carlos Sainz et Lucas Cruz dévale les pistes lors de la quatrième étape du Dakar 2017, le 5 janvier 2017 en Bolivie.
La Peugeot de Carlos Sainz et Lucas Cruz dévale les pistes lors de la quatrième étape du Dakar 2017, le 5 janvier 2017 en Bolivie. (FRANCK FIFE / AFP)

L'Espagnol Carlos Sainz a abandonné l'édition 2017 dans la nuit de jeudi à vendredi. Une quatrième étape fatale à d'autres favoris.

Le jeudi 5 janvier est devenu une date marquante pour le Dakar 2017. La course n'en est qu'à sa quatrième étape et déjà les abandons se multiplient. L'Espagnol Carlos Sainz, l'un des favoris de cette année, a abandonné la course dans la nuit du jeudi 5 au vendredi 6 janvier, en Bolivie, à la suite d'un accident qui a endommagé son véhicule. La quatrième étape a été fatale à d'autres concurrents sur ce Dakar. Franceinfo vous en dresse la liste.

Le Qatari Nasser Al-Attiyah

Avant même le départ de la 4e étape reliant San Salvador de Jujuy et Tupiza sur 521 km, dont 416 km chronométrés, c'est le pilote Qatari qui a dû jeter l'éponge le premier. "Les dommages sur sa Toyota Hilux sont trop importants pour être réparés, selon son équipe", ont précisé les organisateurs.

La roue du vainqueur des éditions 2011 et 2015 s'était arrachée dans la spéciale de la veille. Malgré cet abandon, il gardait le sourire. "Nous sommes venus ici pour gagner le Dakar, on va juste attendre un an de plus, a-t-il confié à Francetv sportC'est juste le sport."

Le pilote Nasser Al-Attiyah conduit sa Toyota en Argentine, lors du 39 Dakar le 4 janvier 2017, juste avant son abandon de la course.
Le pilote Nasser Al-Attiyah conduit sa Toyota en Argentine, lors du 39 Dakar le 4 janvier 2017, juste avant son abandon de la course. (RICARDO MORAES / REUTERS)

L'Australien Toby Price

En moto, Toby Price, a tiré sa révérence dans ce 39e Dakar. Le vainqueur de l'édition 2016 a chuté à plus de 90 km/h entre Salvador de Jujuy, en Argentine, et Tupiza, en Bolivie. Victime d'une fracture du fémur gauche, il a été évacué à bord d'un hélicoptère médicalisé.

L'accident s'est produit au  kilomètre 371 de cette étape alors qu'il pointait en tête des chronos. "Voici comment les choses peuvent changer si vite : tout allait bien jusqu'à ce qu'une pierre vienne me surprendre. J'imagine que tous les Dakar ne peuvent pas se passer parfaitement", a déclaré le vainqueur 2016 sur son compte Twitter. 

L'Espagnol Carlos Sainz

Carlos Sainz, vainqueur en 2010 et prétendant à la victoire cette année, a lui aussi abandonné la course après la quatrième étape. On comprend pourquoi en visionnant cette vidéo de son accident, filmée par un spectateur et repérée par l'Equipe.

Parti en tonneaux "à cinq kilomètres de l'arrivée de la spéciale 4", il avait tout de même réussi à rejoindre le bivouac, mais "il s'avère que la somme de travail nécessaire ne peut être menée dans le temps imparti", a indiqué Peugeot Sport dans un communiqué.

"Je suis évidemment très déçu de cet abandon. Nous avions un très bon rythme depuis le début du rallye au volant de la Peugeot 3008 DKR. Je regrette de ne pas pouvoir concrétiser davantage ce potentiel", a expliqué le double champion du monde WRC des rallyes (1990 et 1992).