PSA : le subterfuge de Philippe Varin pour toucher sa retraite-chapeau

France 2

Alors que Philippe Varin avait renoncé aux 21 millions d'euros de sa retraite-chapeau, l'ancien patron de PSA touchera une retraite supplémentaire de 300 000 euros par an.

Selon un document officiel du groupe PSA, Philippe Varin, ancien patron du constructeur français, touche depuis son départ en 2014 une retraite supplémentaire de 299 000 euros brut par an. Une retraite qui pourrait coûter à PSA 15 millions d'euros. Pourtant en 2013, Philippe Varin avait renoncé à sa retraite-chapeau alors que le constructeur annonçait la suppression de 8 000 emplois. "J'ai décidé de renoncer aux dispositions actuelles de mes droits à la retraite", avait-il déclaré le 27 novembre 2013. Mais dès le début de l'année 2014, Philippe Varin est le premier à bénéficier des toutes nouvelles dispositions de PSA concernant les retraites-chapeau.

Un tour de passe-passe

Le subterfuge agace les salariés. "Un mensonge de plus. Un mensonge toujours écœurant, toujours révoltant, surtout quand ces mêmes dirigeants nous disent qu'il n'y a pas assez d'argent dans les caisses pour augmenter les salaires, pour payer les heures supplémentaires", déplore un délégué syndical. Le subterfuge va plus loin, il manquait à Philippe Varin quelques mois pour avoir droit à cette nouvelle retraite, PSA lui avait alors fait signer un CDD pour atteindre les cinq ans d'ancienneté requis.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne