Le Président aux 24 Heures du Mans

(56 bolides prendront le départ samedi à 15h00 de la célèbre course d'endurance automobile du Mans © Maxppp)

Il est le troisième président de la République seulement à le faire. Après Vincent Auriol et Georges Pompidou, François Hollande assistera samedi après-midi au départ des 24 Heures du Mans.

Pas moins de 56 bolides prendront le départ samedi à 15h00 des 24 Heures du Mans et, fait assez rarissime pour être souligné, le président de la République sera dans les tribunes. En 83 éditions, c’est seulement la troisième visite présidentielle dans l’histoire de la course d'endurance automobile du Mans, après celle de Vincent Auriol en 1949 et de Georges Pompidou en 1972.

 

Avant le départ de la course, François Hollande sera présent pour une rapide visite des stands. Le chef de l’Etat va notamment s’arrêter chez Alpine pour saluer la future renaissance commerciale de la marque, qui a prévu de commercialiser en 2016 ou 2017 un nouveau modèle fabriqué à Dieppe, en Normandie, dans son usine historique. "Il y a cette ambition audacieuse de relancer une marque comme Alpine en France ", explique son PDG, Bernard Olivier, qui se réjouit de cette visite présidentielle : "Nous aurons l’honneur de le rencontrer dans notre boxe ", confie-t-il sur France Info.

François Hollande vient regarder une course mais aussi encourager un projet très ambitieux. Le reportage de Didier Charpin
--'--
--'--

Avant d’assister au départ de la course, François Hollande visitera aussi le module sportif de l 'ACO (Automobile Club de l'Ouest), il est également attendu sur le stand Toyota, qui fabrique des voitures en France.  Une visite présidentielle qui suscite également beaucoup de commentaires dans le paddock, car les pilotes actuels n’ont jamais vu un président de la République au départ des 24 Heures du Mans. Ce sera pour eux une première et un joli coup de projecteur sur leur sport. "C’est bien de voir que le Président s’intéresse de près ou de loin à l’automobile, ce n’est pas arrivé depuis longtemps. En plus, ici on est plutôt dans les terres de chez Fillon, donc c’est assez original ", souligne le pilote Porsche, Romain Dumas, au micro de France info.

Une visite présidentielle bénéfique au sport automobile. Le reportage de Julien Jean.
--'--
--'--

 

Le Mans, étape du marathon présidentiel ?

Après avoir assisté au départ des 24 Heures du Mans, François Hollande rejoindra Paris pour la finale du Top 14 de rugby. Dimanche, le chef de l’Etat sera à Bordeaux, dans la ville d’Alain Juppé, pour visiter le salon interprofessionnel des vins et spiritueux Vinexpo, avant, la semaine prochaine un agenda encore bien chargé.

 

Un président qui se démultiplie donc mais dément toute entrée en pré-campagne pour 2017. "Je ne suis pas dans un déplacement frénétique, je réponds aux responsabilités qui sont les miennes. Et si je me déplace, ce n’est pas pour des raisons politiques, c’est pour des raisons à chaque fois économiques. Je ne suis pas dans une course qui n’aurait aucun sens aujourd’hui ", affirme le chef de l’Etat sur France info.

 

François Hollande assure qu'il n'est pas en campagne et pourtant... Le reportage de Louise Bodet.
--'--
--'--
Vous êtes à nouveau en ligne