L'ancienne pilote espagnole de F1 Maria de Villota est morte

L\'ex-pilote de Formule 1 Maria de Villota, morte le vendredi 11 octobre 2013, avait fait sa première apparition publique depuis son grave accident, exactement un an aupravant, le 11 octobre 2012 à Madrid (Espagne).
L'ex-pilote de Formule 1 Maria de Villota, morte le vendredi 11 octobre 2013, avait fait sa première apparition publique depuis son grave accident, exactement un an aupravant, le 11 octobre 2012 à Madrid (Espagne). (JAVIER SORIANO / AFP)

Autrefois pilote d'essai chez Marussia, elle avait perdu un œil lors d'un grave accident en 2012.

L'annonce crée une vive émotion dans le monde de la Formule 1. L'Espagnole Maria de Villota, ancienne pilote d'essais de l'écurie anglo-russe Marussia, a été retrouvée sans vie dans un hôtel de Séville, dans le sud de l'Espagne, a annoncé la police, vendredi 11 octobre. "Nous supposons qu'il s'agit d'un décès par cause naturelle mais nous ne sommes pas en mesure de confirmer quoi que ce soit à ce stade", a indiqué un porte-parole de la police. Des spécialistes de médecine légale et des enquêteurs de la brigade criminelle vont être envoyés sur place.

Fille d'un ancien pilote de F1, Maria de Villota, 33 ans, avait été victime d'un grave accident le 3 juillet 2012 lors d'essais privés en Angleterre. Elle s'était blessée grièvement lorsque sa monoplace avait percuté un camion de son écurie, après avoir accéléré de manière inexplicable, comme le rappelle Eurosport.

Opérée deux fois, la pilote a ensuite perdu l'usage de l'œil droit. Il y a un an jour pour jour, le 11 octobre 2012, elle avait fait sa première apparition publique après son accident, lors d'une conférence de presse à Madrid. "Cet œil m'a redonné le nord, m'a redonné le sens de ce qui est important. Je le prends comme ça, avec l'énergie de dire que cette nouvelle chance je vais la vivre à 100%", avait-elle déclaré à l'époque.

 

Vous êtes à nouveau en ligne