Voiture électrique, brosse à dent recyclable et burgers vegan : la surprenante conversion écologique du pilote de F1, Lewis Hamilton

Lewis Hamilton quitte le garage de son équipe Mercedes sur une trottinette après le Grand Prix de Singapour, le 19 septembre 2019.
Lewis Hamilton quitte le garage de son équipe Mercedes sur une trottinette après le Grand Prix de Singapour, le 19 septembre 2019. (MOHD RASFAN / AFP)

Il décrochera peut-être, dimanche au Mexique, un 6e titre de champion du monde de Formule 1, mais Lewis Hamilton annonce vendre son jet privé et bannir les emballages plastiques.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Lewis Hamilton va-t-il devenir l'un des avocats de la cause environnementale ? Le quintuple champion du monde de Formule 1 – un véhicule qui consomme autour de 45 litres aux 100 kilomètres et qui utilise une vingtaine de pneus par course – pourrait décrocher un sixième titre, dimanche 27 octobre au Mexique. Mais ce Grand Prix semble très loin de ses préoccupations du moment. Le pilote britannique, familier de la jet set, a enflammé les réseaux sociaux avec un message surprenant.

Les allers-retours en jet privé pour les soirées people à Ibiza ou Los Angeles, c'est terminé, explique en effet Lewis Hamilton dans une vidéo sur son compte Instagram. "L'extinction de notre espèce est inéluctable […] j'ai mis 32 ans à m'en apercevoir", dit encore le quintuple champion du monde avant d'annoncer la vente de son jet privé et l'ouverture d'un restaurant de burger vegan à Londres.

D'ici la fin de l'année, je veux avoir une empreinte carbone neutreLewis Hamilton

De quoi susciter l'incompréhension, d'un autre pilote, Fernando Alonzo. "Nous connaissons le style de vie que Lewis, moi ou tous les autres pilotes de Formule 1 pouvons avoir. On voyage beaucoup, on prend l'avion 200 fois par an, rappelle l'Espagnol. Vous ne pouvez pas dire après, ne mangez pas de viande."

Depuis, Hamilton a supprimé son message vidéo. Alors sa révélation écologique était-elle éphémère ? Pas du tout ! Jeudi, en conférence de presse avant le Grand Prix à Mexico, il s'est longuement défendu. "Je n'autorise personne chez moi ou au bureau à acheter des emballages plastiques", détaille le pilote britannique, qui explique se diriger "au maximum vers les emballages recyclables, même les brosses à dents. J'ai aussi changé mon alimentation et acheté une Smart électrique".

En revanche, de là à quitter la Formule 1 pour rejoindre son équivalent vert, la Formule Electrique...Hamilton est très clair : "Je n'éprouve aucun intérêt pour ce championnat."

Vous êtes à nouveau en ligne