Michael Schumacher est dans un état "stable"

L\'ancien pilote allemand Michael Schumacher, à Sao Paulo (Brésil), le 24 juillet 2011.
L'ancien pilote allemand Michael Schumacher, à Sao Paulo (Brésil), le 24 juillet 2011. (FRANCOIS FLAMAND / DPPI MEDIA / AFP)

Son attachée de presse a fait une courte déclaration, mercredi 1er janvier. L'ancien pilote allemand reste maintenu dans un coma artificiel.

L'attachée de presse du champion de Formule 1 parle d'une bonne nouvelle. Dans une courte déclaration aux médias mercredi 1er janvier 2014, Sabine Kehm a expliqué que Michael Schumacher était dans un état "stable cette nuit et ce matin", trois jours après l'accident de ski qui l'a plongé dans le coma. "Il n'y aura une conférence de presse que s'il y a du changement" dans la situation, a-t-elle ajouté.

Des déclarations rassurantes sur la santé de l'ancien pilote qui interviennent au lendemain d'une nouvelle opération dans la nuit de lundi à mardi. Jacqueline Hubert, directrice générale du CHU de Grenoble, a indiqué qu'un scanner réalisé à l'issue de cette intervention a montré "des signes de légère amélioration".

REUTERS

Cette nouvelle opération a permis d'évacuer un hématome dans le cerveau de Michael Schumacher. "L'évacuation de cet hématome a été effectuée de manière correcte", a annoncé le professeur Jean-François Payen. "Nous avons quelques signes qui montrent que la situation est mieux contrôlée qu'hier", a-t-il poursuivi avant de préciser que Michael Schumacher souffre toujours de lésions cérébrales "à surveiller" : "On ne peut pas dire qu'il est hors de danger."

Présent "à titre d'ami" depuis dimanche au CHU de Grenoble, le professeur Gérard Saillant, qui dirige l'Institut du cerveau et de la moelle épinière, a appelé les nombreux journalistes à "ne pas mettre de pression sur le monde médical". "Il ne faut pas se dire 'c'est gagné'. Il faut se dire qu'il y a des hauts et des bas et que c'est un peu mieux qu'hier, que globalement sur 24 heures c'est un peu mieux qu'au début. Mais il faut rester réaliste", a-t-il insisté.

Vous êtes à nouveau en ligne