Le patron de la F1 "ne croit pas" que les femmes aient "les capacités physiques" pour conduire les bolides

Bernie Eccleston, le patron de la F1, lors d\'une course automobile à Bahreïn début avril.
Bernie Eccleston, le patron de la F1, lors d'une course automobile à Bahreïn début avril. (FREDERIC LE FLOC H / DPPI MEDIA)

Âgé de 85 ans, l'homme d'affaires britannique est connu pour ses déclarations choc. 

Concernant les femmes et les voitures, le sexisme se retrouve jusque dans les plus hautes sphères. "Je ne crois pas qu'une femme aurait les capacités physiques pour conduire rapidement une F1", a estimé Bernie Ecclestone, le patron de la discipline, mardi 19 avril en marge d'un congrès à Londres. "Elle ne serait pas prise au sérieux" si elle s'y essayait, a ensuite jugé l'homme d'affaires de 85 ans, connu pour ses déclarations choc. 

Pour diriger, les femmes sont "plus compétentes" et n'ont pas "d'egos démesurés"

Depuis le départ à la retraite de la pilote d'essai, Susie Wolff, en novembre 2015, il n'y a plus de femmes en Formule 1. Bernie Ecclestone prédit toutefois que les femmes seront de plus en plus nombreuses à occuper des postes de direction dans tous les domaines. Elles sont "plus compétentes et elles n'ont pas d'egos démesurés", a-t-il affirmé. 

Vous êtes à nouveau en ligne